Une planète mystérieusement bienveillante avec le cancer humain qui la ronge

22 Publié le 19/04/2013 par La Rédaction

C’est la dernière énigme du monde scientifique. Alors que les mystères de la nature se dévoilent petit à petit au fil des siècles, une question continue de trotter dans l’esprit des chercheurs du monde entier : « Pourquoi la planète Terre continue-t-elle à être bonne avec les êtres humains ? » Une attitude incompréhensible et paradoxale alors que les dégâts de l’homme sur l’écosystème et la nature atteignent aujourd’hui de tristes sommets. Décryptage.

C’est la dernière énigme du monde scientifique. Alors que les mystères de la nature se dévoilent petit à petit au fil des siècles, une question continue de trotter dans l’esprit des chercheurs du monde entier : « Pourquoi la planète Terre continue-t-elle à être bonne avec les êtres humains ? » Une attitude incompréhensible et paradoxale alors que les dégâts de l’homme sur l’écosystème et la nature atteignent aujourd’hui de tristes sommets. Décryptage.

Un comportement illogique

Pascal Testard est chercheur à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM). Pour lui, un tel manque de réaction face aux ravages que nous causons à cette planète est totalement inhabituel : « Dans toutes les formes de vie, dès qu’un organisme subit une agression comme cela semble être le cas ici, cet organisme met généralement en route une forme de protection, de défense immunitaire. Mais dans ce rapport précis de notre planète avec l’espèce humaine, nous n’avons aucune trace d’un tel système de défense. »

Absence de légitime défense d’une part mais aussi mystérieuse bienveillance qui semble continuer en dépit de toutes les agressions possibles : « Nous avons là un être qui se fait littéralement ronger par notre espèce et qui, non seulement ne se défend pas, mais en plus continue de dispenser ses bienfaits. Des bienfaits qui permettent à son agresseur de continuer son action de nuisance. » analyse cet autre biologiste de l’INSERM.

Une planète toujours discrète

Les scientifiques français et du monde entier pourraient bien plancher sur le sujet pendant encore de longues années. Une difficulté accrue par la discrétion pour ne pas dire le silence total adopté par la Terre. Contacté par téléphone, l’astre s’est en effet contenté d’une réponse lapidaire : « Je ne souhaite pas m’impliquer dans ce débat plutôt absurde. Je préfère continuer à faire ce que j’ai  toujours fait jusque-là. C’est-à-dire tout simplement être et accueillir toute les formes de vie qui se présentent à moi. »

La Rédaction

Illustration: Istock / cemagraphics
Publicité
Publicité

22 avis éclairés

71

Mr Pipeau 21/02/2017

D’après Jésus-Christ, le porte-parole de Dieu, ça ne va pas durer.

130

Caco 07/08/2014

Maman ne s’entend pas beaucoup.
Et quand on souhaite l’écouter, ils sont nombreux qui nous étirent pour nous arracher quelque son plus proche de l’humain que d’elle.

Que de bontés elle garde pour nous au secret de son sein !

129

Gege 30/04/2014

Elle sursaute parfois, quand même, cette bonne vieille terre… Surement quand la piqure est un peu trop douloureuse

mais dites…. entre cet article et celui du 1er avril, j’ai l’impression que legorafi devient sérieusement sérieux ? :p

    123

    Zonork 16/07/2014

    Alors qu’il doit être sérieusement drôle ou drôlement sérieux.

129

Quantum 31/01/2014

C’est évident. La planète laisse l’homme tranquille car elle a un plan à long terme. Mais elle a besoin de plastique, et l’homme est le seul animal capable d’en fabriquer.
Quand on aura produit assez de plastique et quand certaines bactéries ou champignons auront assez évoluer pour le digérer et/ou le synthétiser, la Terre n’aura plus besoin de nous et nous serons voué à disparaître rapidement.
Bien sur je ne sais pas quel est le plan et tout ça ne reste qu’une théorie.

    122

    Flappicul de Bellecroupe 21/03/2014

    oui , absolument

136

bastien 16/01/2014

nous ne sommes pas seul dans l’univers, mais la connerie humaine est tellement contagieuse que toutes les civilisations extraterrestre ont mient notre planete en quarantaine en attendant de trouver un remede pour eradiquer ce virus qu’est l’homo sapiens.A sujet je vous conseil les documentaires Aliens avec la journaliste sigourney weaver qui vous montre une des options envisagé mais pas encore voté par le conseil intergalactique, pour soigner notre belle planete.

128

sossonita 15/01/2014

Dieu est patient jusqu’à ce que ……! Vous avez entendu parler du déluge?

127

Galilée 24/04/2013

Et pourtant, elle tourne……

124

Claxo 22/04/2013

Allez donc dire tout ça aux dinosaures… ils risquent de rires jaunes !!! 😉

125

Bruno 20/04/2013

L’auteur néglige les anticorps produits par la Terre que sont Sida, virus Ebola, grippes en tout genre, SRASS et j’en passe !
Elle se défend la donzelle !

    124

    Eir_Air 20/04/2013

    Sans oublier la combustion spontanée et tous les cataclysmes en tout genre. Tornade, volcan, raz de marée, taxes et impôt mais surtout les félins !

    140

    Mickaëla 22/04/2013

    Le sida est très probablement créé par l’Homme, non pas par Mère Nature…

125

Emil 20/04/2013

Des arbres massacrés. Des maisons surgissent. Des gueules, des gueules partout. L’homme s’étend. L’homme est le cancer de la terre.

135

Mouana Nzaou 20/04/2013

Peut être une forme du syndrome de Stockholm.

111

nalaf 19/04/2013

J’aurais la même réaction que la Terre suite à cet article « Je ne souhaite pas m’impliquer dans ce débat plutôt absurde. Je préfère continuer à faire ce que j’ai toujours fait jusque-là. »

131

Ciccio 19/04/2013

Les humains sont assez chiants avec la terre depuis seulement quelques siècle et ils arrêteront certainement dans quelques siècles encore.
Soit environ un ou deux millénaires de mauvaise santé sur 8 à 10 milliards d’années d’existence. C’est l’équivalent d’une semaine de rhume pour un humain.

    135

    Zobi 20/03/2014

    Une semaine de rhume… Et encore. J’aurais plutôt dit l’équivalent d’une piqûre de moustique (sans conséquence secondaire).

121

Orior 19/04/2013

Il mnquait la rubrique écologie à ce grand journal. Il semblerait que la lacune soit dorénavant comblée !

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *