Russie : 12 ans de prison pour avoir détérioré la matraque d’un policier avec sa tête

102 Publié le 28/05/2015 par La Rédaction

Moscou – Le procès du manifestant anti-Poutine jugé pour avoir sauvagement attaqué la matraque d’un policier anti-émeutes avec sa tête s’est terminé hier. Le parquet demandait 20 ans, M. Vieski n’aura finalement été condamné qu’à 12 ans de prison ferme et ne devrait donc pas faire appel.

Moscou – Le procès du manifestant anti-Poutine jugé pour avoir sauvagement attaqué la matraque d’un policier anti-émeutes avec sa tête s’est terminé hier. Le parquet demandait 20 ans, M. Vieski n’aura finalement été condamné qu’à 12 ans de prison ferme et ne devrait donc pas faire appel.

Vieski était très agressif, hurlant et chantant des slogans pacifistes

Les faits s’étaient déroulés lors d’une manifestation organisée par l’opposition en mémoire de Boris Nemtsov, assassiné au mois de février. Selon des témoins, M. Vieski se montre très agressif, hurlant et chantant des slogans pacifistes. C’est à ce moment qu’un policier s’approche pour lui demander avec déférence de bien vouloir reculer. M. Vieski se jette alors sur sa matraque en lui assénant de violents coups avec l’arrière du crâne, avant de perdre connaissance.

Lors de cet assaut, la matraque subit des dommages irrémédiables qui laissent aujourd’hui son propriétaire orphelin. « C’était une super matraque télescopique, on avait fait la Tchétchénie et la Crimée elle et moi. Je ne saurais même pas vous dire combien de manifestations nous avons réprimées ensemble. C’est une partie de moi qui meurt » a-t-il déclaré, visiblement ému.

Une décision clémente pour l’avocat de M. Vieski

À la sortie du tribunal, l’avocat de M. Vieski s’est dit surpris. « C’est une décision clémente, qui laisse une chance à mon client de rattraper sa faute. Personnellement j’aurais mis 20 ans ferme mais bon, ce n’est pas de mon ressort. Je ne suis que son avocat après tout. »

La rédaction

Publicité
Publicité