Soulagement général après la chute de l’enfant qui n’arrêtait pas de courir dans le train

91 Publié le 08/10/2015 par La Rédaction

C’est sur la ligne de TGV Marseille-Paris qu’a eu lieu l’incident. Alors que de nombreux parisiens rentrent de week-end par le train de 17H14, un enfant âgé d’environ 4 ans se met à courir à bord de la voiture 18. Reportage.

« Je commençais à rêver de lui faire mal, à me fantasmer en train de lui expliquer ce qu’est la mort » témoigne Clara, 27 ans, en retour de vacances. Face au petit être qui court et émet d’étranges cris, les passagers du wagon tentent de garder leur calme. Un certain nombre commence à soupirer fortement tandis que leur dégoût de l’espèce humaine et de la reproduction sexuelle s’amplifie.

C’est alors qu’un voyageur envisage de faire un croche-pied à l’enfant que ce dernier s’écroule, en se prenant stupidement les pieds l’un dans l’autre. Un immense soulagement emplit immédiatement le wagon. « On a vu soudain des yeux qui brillaient tout autour de nous. Des gens qui reprenaient foi en la vie, tout simplement » raconte Alex, 34 ans. Quelques voyageurs situés à l’entrée du wagon cherchent alors à scruter les jambes de l’enfant afin de voir si ce dernier a du sang sur les genoux.

Un événement douloureux qui se termine bien mais qui aurait pu prendre des proportions dramatiques. Cela avait en effet été le cas en 2014, lorsque la petite Léa avait pleuré plus de 5 heures sans arrêt durant un tragique vol New-York / Paris, avant qu’un voyageur ne tente enfin de l’enfermer dans les toilettes de l’avion.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité