L’OMS découvre que ses études sont cancérigènes

18 Publié le 12/01/2016 par La Rédaction

C’est la mort foudroyante de plusieurs de ses chercheurs qui a alerté l’Organisation Mondiale de la Santé. Les conclusions de sa toute dernière étude sont terrifiantes.

 

Selon cette étude, dont plusieurs extraits sont parus hier matin dans Le Parisien, lire en entier une étude de l’OMS reviendrait ainsi à ingurgiter 15 tonnes de porc élevé en système intensif. Mais lire une simple ligne se révèle tout autant dangereux puisque cela équivaudrait à une consommation de 1000 cigarettes Camel sans filtre. La lecture d’une seule page correspondrait, quant à elle, à la consommation de 300 kg de viande de cheval surgelée Spanghero.

Mais ce ne sont peut-être pas là les conclusions les plus alarmantes de l’enquête. L’OMS révèle en effet que si un enfant avait la mauvaise idée d’inhaler ou de mâchonner le papier imprimé d’une de ses études, cela pourrait lui causer des troubles quasi irréversibles avec des pathologies lourdes observées jusque là uniquement dans certains pays sous développés.

Le simple fait d’entrer en contact avec les études ou de se situer dans la même pièce qu’elles constitue également un danger puisque deux rats de laboratoire ayant dormi à côté de feuillets extraits d’un rapport de l’OMS sont morts sur le coup. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’auteur de cette étude, atteint d’un cancer généralisé, a préféré limiter sa publication aux seules conclusions de celle-ci.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité