Le virus Zika prête allégeance à l’État Islamique

34 Publié le 09/02/2016 par La Rédaction

Dans un communiqué envoyé à l’OMS, le virus d’origine ougandaise annonce avoir officiellement prêté allégeance au groupe terroriste, qui l’a en retour nommé « émir d’Amérique latine ».

 

Le virus, responsable de la fièvre Zika, entraînerait notamment des malformations chez le nourrisson, ce que le porte-parole du groupe a fièrement revendiqué dans une vidéo intitulée « piquez-les tous », relayée par les médias djihadistes traditionnels. Sur ces images, d’une rare violence, on peut voir des moustiques vêtus de noir se lancer dans des piqûres-suicides contre des patients gavés de paracétamol: les insectes meurent dans d’atroces convulsions immédiatement après avoir délivré leur charge virale. Le Gorafi a choisi de ne pas diffuser cette vidéo.

Déjà un afflux de moustiques européens radicalisés

Plus inquiétant encore est l’endoctrinement et le recrutement de moustiques européens radicalisés, dont le nombre s’élèverait déjà à 5 000 individus -parmi lesquels 1 900 francophones. Les recrues sont accueillies, formées, et se familiarisent avec le virus avant de retourner l’inoculer dans leur pays d’origine en empruntant des filières peu surveillées : tourisme, marchandises, nourriture…

Zika, qui a d’ores et déjà frappé sur tous les continents et s’implante durablement dans les Amériques, pourrait également signer sa perte : pour Jean-Noël Moret, spécialiste du djihad animalier, l’ambition dévorante du groupe « fait assurément de l’ombre aux cartels de drogue locaux, qui pourraient tenter de l’éliminer afin de conserver leur leadership régional de la terreur ». Les représentants officiels des milices la dengue et du front du chikungunya n’ont, pour le moment, pas indiqué quelle ligne suivraient leurs factions.

By James Gathany/CDC – This media comes from the Centers for Disease Control and Prevention’s Public Health Image Library (PHIL), with identification number #4487.  

Publicité
Publicité