Connect with us

Medias

Le Covid 19 jaloux de la couverture médiatique accordée à Éric Zemmour

Alors que sa popularité était au plus haut en juillet, dopée par le variant delta et une hausse record des contaminations, le Covid-19 a été éclipsé à la rentrée par l’intense médiatisation autour de l’ex-chroniqueur de Face à L’info. Une situation difficile à vivre pour le virus habitué au devant de la scène médiatique.

Published

on

“Hier encore, on me reconnaissait dans la rue. Tout le monde voulait prendre un selfie avec moi quitte à se faire contaminer, on m’invitait sur tous les plateaux télé… Maintenant c’est fini, je peux faire mes courses au Super U sans mes lunettes de soleil. Il y en a plus que pour lui…” s’agace le coronavirus en zappant sur trois chaînes d’infos diffusant toutes la même interview d’Éric Zemmour. 

Cette nouvelle vie hors des projecteurs est d’autant plus dure à accepter qu’elle succède à une tournée triomphale débutée il y a un an et demi. “C’était fantastique, j’ai voyagé partout, j’ai rencontré d’autres virus, changé à leur contact, j’ai connu les plus beaux systèmes immunitaires. Quand je pense que tout a commencé à Wuhan dans un laboratoire clandestin…” se souvient-il ému, en peignoir, une bouteille de whisky à la main, affalé devant une rediffusion d’un conseil de santé de mars 2020. 

“Il y en a qui pensent que je peux faire un comeback avec Mu cet automne…” concède-t-il. “Mais face à Zemmour, j’ai l’impression de ne pas faire le poids… Si seulement je trouvais un moyen de devenir aussi néfaste que lui…” se surprend-t-il à rêver en actualisant une nouvelle fois Google News pour voir si on avait publié un nouvel article à son sujet.

Photo Pixabay

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement