Attentats de Bruxelles : un graphiste effondré de s’être réveillé trop tard pour faire un dessin récupérant le drame

48 Publié le 22/03/2016 par La Rédaction

C’est un petit drame dans le grand drame. Après avoir fait la fête hier, Edouard Poulain s’est levé un peu tard aujourd’hui pour découvrir avec effroi la nouvelle des attentats de Bruxelles de ce matin. Et pour cause, Edouard Poulain est graphiste et il n’a donc pas eu le temps de composer un dessin qui aurait pu faire le buzz. Reportage.

 

Des idées, Edouard Poulain en a pourtant plein la tête. Mais il arrive après la bataille et les meilleures ont toutes déjà été prises. « Tintin qui pleure, le Mannekin-pis qui urine sur Daesh, … Tout a été fait. Il me reste plus rien. Franchement je suis dégoûté.» dit-il dans un sanglot. « Quand je repense à toutes ces coques d’iPhone et tous ces produits dérivés que j’aurai pu vendre avec un bon slogan, j’ai envie de pleurer. »

Le pire, c’est qu’en la matière, Edouard est un multi-récidiviste.
« Déjà pour Charlie Hebdo j’étais à une rétrospective StarWars la veille. Du coup, j’étais crevé et je m’étais endormi sur ma planche. Le 13 Novembre, c’est encore pire, j’étais en randonnée en Corse, sans accès internet. J’ai découvert l’info deux jours après… C’est vous dire si je suis maudit. »

Optimiste pour la suite

Entre deux soupirs, Edouard se dit toutefois optimiste pour la suite. « Avec notre gestion de la crise en Syrie et vu la dégradation de la situation dans l’ensemble du Moyen-Orient, des attentats, il devrait y en avoir d’autres. » Et s’il ne s’attend pas à faire aussi fort que des polémistes comme Eric Zemmour ou des personnalités politiques comme Marine Le Pen, Edouard compte bien être parmi les tout premiers à récupérer le drame.

Publicité
Publicité