La présence d’Alain Finkielkraut à Nuit Debout, un simple bizutage de l’Académie française

37 Publié le 18/04/2016 par La Rédaction

Mais que diable faisait donc Alain Finkielkraut samedi soir sur la place de la République ? On en sait aujourd’hui un peu plus sur les raisons qui ont poussé l’académicien a rendre une visite au mouvement Nuit Debout. Plusieurs sources confirment que son passage n’était en fait que la dernière étape de son bizutage visant à consolider son intégration au sein de l’Académie française.

 

Ce sont plusieurs académiciens qui ont vendu la mèche ce matin. Comme Jean d’Ormesson qui a expliqué au micro d’RTL avoir beaucoup ri devant les images d’Alain Finkiellkraut chahuté par une partie des participants au mouvement Nuit Debout. « C’est la règle avec les nouveaux. On a fait ça pour déconner. Et tout le monde y passe. Moi, ils m’avaient, entre autres, envoyé passer 24h avec l’équipe de France de football. Xavier Darcos avait été forcé de faire un discours de gauche à l’assemblée. C’est de bonne guerre » a expliqué l’occupant du fauteuil n°12.

Une tradition qui date de 1816.

Jean d’Ormesson a dévoilé certains détails du rituel d’intégration soumis à chaque nouvel académicien depuis l’ordonnance de 1816 . « Chaque nouvel entrant a droit à une série d’épreuves personnalisées. Là il faut dire qu’on s’était surpassé pour Finky » avant de revenir hilare sur plusieurs épisodes croustillants : « Il a dû lire le dernier livre de Sophie Davant deux fois, à voix haute et en entier. Il s’est aussi retrouvé collé plusieurs heures à son fauteuil d’académicien sur lequel nous avions déposé de la super-glu » et de conclure « on est cons parfois, mais qu’est ce qu’on se marre ».

Photo By Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons – cc-by-sa-3.0, CC BY-SA 3.0, 

Publicité
Publicité

37 avis éclairés

132

Dirtymarchais 19/04/2016

Tenter d’évoluer sur la place de l’affirmation de la lutte

– contre l’impérialisme,
– contre les frontières,
– pour une rente de 1500 euros par mois par enfant à toutes les mères (et 799 euros 99c aux pères) qui fournissent un futur travailleur/travailleuse à la France (arlwa arlwa),
– pour l’abrogation de l’ignoble loi El-Komry grâce à laquelle tout un chacun pourra se faire licencier comme ça (alors qu’aujourd’hui, c’est comme ci comme sous),
– pour le droit de prendre l’avion gratuitement (mais chacun sait que le gouvernement ne veut pas que les gens s’habituent au gratuit),
– pour le droit de faire cui-cui avec son chiwawa sur le dos d’un éléphant aux défenses non coupées,

alors là chapeau M Finkielkraut. C’est ce qu’on appelle une cascade.

Pendant ce temps-là, les Chinois se demandent ce qui se passe en France.

    128

    Borniol 20/04/2016

    Ce programme mérite qu’on s’y attarde mais j’ai besoin d’une petite précision au sujet de la pratique que vous proposez de légiférer concernant nos animaux de compagnie. La possession d’un éléphant sera elle rendue obligatoire ?
    Parce que j’habite au septième….

130

jean 19/04/2016

Monsieur d’ormeson qui n’a pas encore subi le Bizutage à l’Acad´mie a été “invite” a présenter en séance plénièreun sex-tape en compagnie de benzema et Ribery, s’il parvient à faire participer toutes les meufs de l’Equipe de Franceet Bernard Pivot en mitre de cérémonies, se serait encore mieux, et exceptionnellement, il pourrait partager son Bizutage avec un de ses colegues

119

rené 19/04/2016

Très amusant ! Mais on voit tout de suite que c’est fake. Alain Finkielkraut à l’académie française, pourquoi pas Arno Klarsfeld ou fabius au Conseil d’État

136

Borniol 18/04/2016

Sur Wiki il disent qu’il est cofondateur en 2000 de l’Institut d’études lévinassiennes : une histoire de vinasse là dedans… tout s’explique.

131

Borniol 18/04/2016

Alain Finkielkraut est un essayiste, alors il essaye des trucs, sans jamais y arriver
mais il essaye ; contrairement a BHL qui lui est un arriviste comme on en fait plus.

112

Stéphane 18/04/2016

N’oublions pas la formidable imitation de la mouche qui pète par Jean-Jacques Lefranc de Pompignan en 1759, Simone VEIL torchon sur la tête qui chante « La bonne du curé » en 2008 et le gros morceau de déconne de ces dernières années: le Commandant Cousteau déguisé en Connor Mac Léod hurlant « Il ne peut en rester qu’un » pour son intronisation chez les immortels.

    140

    Belle Lurette 18/04/2016

    Vous oubliez l’animation-vente Tupperware pour Marguerite Yourcenar …

126

social-traître 18/04/2016

Pauvre Finky, pour une fois qu’il sortait de l’ouest de Paris, il ne savait pas qu’on n’engage jamais une conversation sur la Place de la Rep en pleine nuit…..
Sauf si on a de l’argent à donner.

    130

    Laure Durain 18/04/2016

    En plus, il avait oublié de mettre ses Stan Smith…

      126

      social-traître 18/04/2016

      Il avait une excuse, il avait ses ragnagnas….

151

Karl Lactaire 18/04/2016

En tout cas, c’est pas en allant sur la place de la raie publique que Finkelkraut résoudra ses problèmes de coiffure.
(vcleef).

129

JB 18/04/2016

PUTAIN MAIS TAISEZ VOUUUUUUUUUUUUS Bordel !

124

Phil29 18/04/2016

Giscard, son bizutage a consisté à faire des œufs sur le plat aux habitants de Chamalières ?!

    121

    Galvestone 18/04/2016

    Pour Giscard, le laisser être lui-même est déjà un bizutage suffisant.

126

18/04/2016

Personne ne parle de marine le pen chez les bons gros beaufs !

133

Gérard 18/04/2016

Un peu comme Jean-Jacques Debout à l’académie française.

    130

    piano 18/04/2016

    il a une excuse, il écrit ses textes assis sur du papier couché

      114

      jean 19/04/2016

      … et il les écrit aussi sur des Panama Pampers

    145

    Jean-Jacques DEBOUT 18/04/2016

    Mais taisez-vous ! TAISEZ-VOUS !!!

135

Gti 18/04/2016

Trop de beurs à la république ? hhkh

    117

    jean 19/04/2016

    c’est là qu’a été tourné le Dernier tango à Paris : sur la place de la raie publique renomée pour l’occassion place de la Raie Schneider.

119

runningman 18/04/2016

Pourquoi quand je vois Finky ou Onfray, pour ne citer que ces deux-là, je ne peux m’empêcher de penser à l’intitulé d’un livre du « Père Noël » des cocos: Misère de la philosophie

119

Borniol 18/04/2016

Un article sur Finkielkraut ?!
Oh putain,
ça va saigner.

      138

      piano 18/04/2016

      mais non, c’est des fans de Jean-François Copé, ils ont reçu leur numéro d’entreprise et ils ont monté une coopérative de laveurs de vitres, il faut les encourager, c’est beau la jeunesse au travail
      ( évidemment, dans toutes choses il y a l’art et la manière, tiens, regarde comment Mickael Jackson a commencé dans la vie – si si, il était blanc au début, c’est après que ça s’est gâté … https://www.youtube.com/watch?v=LHizW4PLw2Q )

        138

        Borniol 20/04/2016

        Des fans de Jean-François Copé ?
        Ca existe ça des fans de Jean-François Copé ? vous dites ça pour me faire peur et annihiler toute ma confiance en l’espèce humaine… c’est petit.

          127

          piano 20/04/2016

          tu t’étonnes, à Meaux la jeunesse se shoote à la moutarde, à l’ancienne, il faut respecter les traditions, j’ai même entendu un rappeur qui recyclait du Bossuet, mais même ainsi, tu as beau suer, rappeur c’est pas un travail et Copé, bonhumainteur patenté, n’a rien de simien, il est la preuve d’un trou dans la chaîne de l’évolution, l’effet bygmallion faible à ne pas confondre avec le chaînon manquant

          117

          Borniol 20/04/2016

          Son père était proctologue, personne ne peux décemment lui reprocher de vouloir vivre sensiblement le même chemin… a posteriori
          Comme lui il pense pouvoir fouiner dans votre intimité et se faire une petite place quand vous avez le dos tourné, d’ailleurs il ne s’en cache qu’a peine :
          -« avec moi, la France sera dirigée »
          sans préciser exactement ou.

117

Le Bar Atteint 18/04/2016

Je suis GNAGNAGNAGNAGNAGNA

    124

    Camomille de Robert 19/04/2016

    Z’avez vu Robert ? Je le cherche depuis hier, il est parti acheter des cigarettes ( certainement pour Gégé, parce qu’il ne fume pas), et il n’est pas revenu…

      119

      bec 19/04/2016

      Dame Camo, n’a-t’il pas inventé une machine à détecter le Robert ? Est-il parti en Solex transformiste ou en camion de pompier ( ça, c’est idéal pour acheter des cigarettes…) ?
      Si je sens une odeur de kmördsch brûlé, je vous fais signe.

        116

        Camo 19/04/2016

        Merci Bec, vous me rassurez, je sais que s’il est définitivement parti, vous ne me laisserez pas le bec dans l’eau, et ça, pour moi, ça veut dire beaucoup ! Vous êtes bon, Bec !

          113

          Borniol 20/04/2016

          Dans le pire déca, t’auras même pas un café.

          126

          JPH 20/04/2016

          Ouiaip !
          Dans le pire des cas, t’es dans le caca.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *