Lors de son déjeuner, Manuel Valls a réaffirmé sa volonté d’« aller jusqu’au bout » de son steak

52 Publié le 02/06/2016 par La Rédaction
karandaev

« Ma responsabilité, c’est d’aller jusqu’au bout ! ». C’est par ces mots que Manuel Valls a annoncé son intention de terminer sa viande rouge lors de son repas hier à l’hôtel Matignon. Et ce, malgré un soudain manque d’appétit.

 

Manuel Valls n’est pas du genre à renoncer facilement. Malgré la présence de morceaux filandreux dans sa viande rouge qui n’ont pas facilité sa mastication et un faible appétit, le premier ministre n’a pas cédé face aux revendications de son estomac. « Je ne lâcherai rien ! » a ensuite martelé le premier ministre, à deux doigts de caler au beau milieu de sa crème caramel, avant de se féliciter à nouveau d’avoir « mené l’action à son terme ».

Le chef du gouvernement a ensuite réitéré son intention de « faire preuve de la plus grande fermeté » face aux caries, n’hésitant pas à les menacer avec sa brosse à dents avant de se livrer à un énergique brossage. Au cours de celui-ci, il a qualifié les attaques acides de « menaces pour la société bucco-dentaire », rappelant qu’il n’y avait « pas de place pour les parasites en démocratie. »

Enfin, au moment de se coucher pour sa sieste quotidienne, il a annoncé qu’il prendrait « des sanctions exemplaires » contre quiconque oserait venir perturber son sommeil, allant jusqu’à menacer ses conseillers de « prolonger l’état d’urgence » si l’un d’eux lui transférait un appel de Philippe Martinez.

Mots clés : ,
Publicité
Publicité