Loi Travail : 8 sorties de crises possibles pour Manuel Valls

48 Publié le 22/06/2016 par La Rédaction

Le Gorafi a étudié les différentes sorties de crises possibles pour Manuel Valls et le gouvernement.

 

Reconnaître que la Loi Travail était une erreur, déchirer le texte en direct à la télévision puis le manger morceau par morceau en pleurant.

Prétendre que son jumeau maléfique l’avait retenu prisonnier pendant des mois, celui-ci signait des textes de lois et faisait des déclarations qui ont mis les Français dans la rue.

Nommer un personnage populaire de la culture pop à un poste important au gouvernement pour être au contact des « jeunes ». Celui-c aura la lourde tâche d’expliquer aux « jeunes » que depuis le début ils n’ont rien compris au texte pendant que le gouvernement travaille sereinement la Loi Travail 2.

Sortir directement la Loi Travail 2. Plus violente, plus grande, plus flexible. Les organisations syndicales trop prises dans les manifestations n’auront pas le temps de préparer une riposte. En cas de riposte, lancer Loi Travail 3.

Aller  vivre sous la mer.

Affirmer que la Loi Travail lui a été imposée par Bruxelles et François Hollande, démissionner du gouvernement, prendre sa carte au PS, se présenter à la primaire comme « seule vraie force d’opposition face à oligarchie qui nous étouffe »

Révéler qu’il s’agissait d’une caméra cachée pour TPMP et que depuis le début c’est Gille Verdez qui était déguisée en Myriam El-Khomri !!!

Proposer des négociations aux organisations syndicales. Une fois installées dans une salle, faire fermer toutes les issues, mettre le feu pendant qu’un orchestre joue « les pluies de Castamere » tout en hurlant pour couvrir les cris des malheureux « Un Manuel Valls paie toujours ses dettes ».

Publicité
Publicité