Grâce à ses 3 semaines de vacances, un Français trouve plusieurs nouvelles occasions de râler

38 Publié le 25/07/2016 par La Rédaction
maxsaf

Les vacances sont souvent l’occasion idéale de couper avec le quotidien et de s’ouvrir à de nouveaux horizons. C’est le cas de Vincent, 38 ans, qui a découvert au cours de son séjour au Portugal plusieurs nouvelles occasions de râler.

 

« C’est fou comme on voit les choses différemment lorsqu’on est en vacances, je me sens beaucoup moins à cheval sur les détails », explique Vincent, tout en accusant la réception de l’hôtel de lui avoir porté son petit-déjeuner au lit avec près de trente secondes de retard. « À force de travailler comme un forcené, on finit par oublier l’essentiel » poursuit-il après avoir reproché à un serveur de parler français avec un accent portugais beaucoup trop prononcé.

 

Selon le sociologue Malik Ourich, le fait de travailler pendant de trop longues périodes nous enfermerait peu à peu, sans même que l’on s’en rende compte, dans des « comportements addictifs », ce que confirme Vincent : « Ces derniers temps, j’avais tendance à être tout le temps critique avec mes employés. C’est important de pouvoir hurler sur d’autres personnes. » Enfin, toujours selon le sociologue, le dépaysement propre aux vacances offrirait au cerveau « la possibilité de dépasser ses perspectives étriquées », ce que confirme encore Vincent. « J’ai l’impression de m’ouvrir de nouveau au monde. En moins d’une semaine j’ai déjà découvert plusieurs plats insipides, d’innombrables paysages mornes et plein de gens que j’ai eu envie de tuer. »

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité