Hamon et Mélenchon vont se rencontrer pour négocier la garde de Yannick Jadot

39 Publié le 21/02/2017 par La Rédaction

Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon vont-ils réussir à s’entendre ? C’est la question que tout le monde se pose encore, à quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle. À défaut d’accord, les principaux intéressés ont déclaré avoir acté le principe d’une rencontre pour négocier la garde de Yannick Jadot. Reportage.

 

« La dernière chose que nous voulons, c’est que Yannick en souffre »

S’ils semblent avoir renoncé au principe d’une candidature en commun, le candidat du PS et celui de la France insoumise ont décidé de prendre leurs responsabilités et de se parler dans l’intérêt de Yannick Jadot. « On a cru qu’on y arriverait, et puis non. Oui il y a des cris, il y a de la colère et des larmes, mais la dernière chose que nous voulons, c’est que Yannick en souffre », a ainsi déclaré Benoît Hamon au micro de BFM TV.

Même son de cloche du côté de Jean-Luc Mélenchon. « Il faut préserver le petit. Ce sont des discussions de grandes personnes et il est trop petit pour entendre certaines choses. Avec ses 2%, Yannick est encore innocent, il apprendra bien assez tôt qu’il ne suffit pas de s’aimer et de croire aux mêmes valeurs pour construire un programme commun. »

En semaine avec le PS, un week-end par mois chez Mélenchon ?

Pour le politologue Roland Cayrol, Yannick Jadot devrait logiquement rejoindre Benoît Hamon. « Historiquement, le PS a toujours eu la garde exclusive des écologistes. À tort ou à raison d’ailleurs. Dernièrement, Mélenchon fait des efforts et s’intéresse de plus en plus à l’écologie. Alors on est encore loin de la garde partagée mais un week-end par mois, le temps d’un meeting… pourquoi pas ? »

Publicité
Publicité