5 choses que vous ne savez pas sur Nicolas Dupont-Aignan

68 Publié le 24/03/2017 par La Rédaction

Le fondateur de Debout la France et maire de Yerres (Essonne) est connu pour ne pas mâcher ses mots dans les médias. Sa personnalité et son franc-parler agacent les uns pendant que d’autres l’admirent. Voici cinq choses que vous ne savez (probablement) pas sur Nicolas Dupont-Aignan.

Il a 1 000 000 de cheveux
Son crâne dispose d’une « bonne nature » de cheveux, selon son coiffeur Hervé Poulain, propriétaire du salon « Hair’V » à Yerres (Essonne).

Il n’a qu’un point faible : la margarine
Nicolas Dupont-Aignan ne mourra que s’il est en contact avec de la margarine. C’est pourquoi il l’a faite interdire dans sa ville de Yerres (Essonne), sous peine d’une lourde amende (500 euros).

Il a été abonné à Science & Vie Junior
Nicolas Dupont-Aignan a toujours été passionné par les découvertes scientifiques, « mais pas au point de lire des revues de spécialistes », selon ses proches. Le magazine Science & Vie Junior correspondait bien à ses attentes, grâce à une vulgarisation scientifique réussie et de belles illustrations. Chaque mois, il était « tout content » de le recevoir dans sa maison de Yerres (Essonne).

Serge devait venir à son mariage mais finalement il n’a pas pu
Nicolas Dupont-Aignan a été très déçu par l’absence de Serge à son mariage. À chaque fois qu’il regarde ses photos de mariage, qui trônent sur son bureau de maire à Yerres (Essonne), il a un petit pincement au cœur : Serge avait promis qu’il viendrait mais, finalement, il n’a pas pu.

Il fait toujours le même rêve depuis qu’il a 16 ans
Chaque nuit, Nicolas Dupont-Aignan rêve qu’il quitte précipitamment sa ville de Yerres (Essonne) puis escalade pendant plusieurs minutes un grand monticule de terre. Arrivé au sommet, il aperçoit une silhouette minuscule, vêtue de vert : un leprechaun. Le lutin irlandais vient alors se blottir contre lui, et Nicolas Dupont-Aignan doit l’allaiter.

Publicité
Publicité