6 choses à savoir sur l’électeur type de François Asselineau

89 Publié le 06/04/2017 par La Rédaction
Par Thomas Bresson — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=37805904

Depuis plusieurs semaines, Le Gorafi essaye de vous faire découvrir le profil des candidats à la présidentielle. Mais qu’en est-il des électeurs de ces candidats ? Voici 6 choses à savoir sur l’électeur type de François Asselineau .

 

Il est parfaitement bilingue et est capable de traduire tous les panneaux de signalisation en proverbes chinois. Il est en revanche beaucoup moins doué en ce qui concerne les langues étrangères puisque le seul mot anglais qu’il connaît est « France ».

Il est capable de marcher sur un fil de seulement 5 millimètres de largeur tendu au-dessus des traités de Maastricht, de Nice et de Lisbonne, sans qu’aucun spécialiste n’ait jamais pu expliquer le phénomène.

Il est issu d’un croisement entre certains électeurs de Jacques Cheminade et de Nicolas Dupont-Aignan.

Il peut sauter jusqu’à 3 mètres de haut lorsqu’il apprend qu’un nouveau traité a été signé quelque part dans le monde. La distance peut même atteindre 4 mètres si le traité en question est ensuite soumis à un référendum.

Il vit exclusivement à côté des frontières. Selon les experts, cela « aide à son épanouissement personnel et assure toutes les conditions favorables à sa reproduction ».

L’espérance de vie d’un électeur de François Asselineau au Parlement européen est d’environ 20 minutes. Elle n’est plus que de dix minutes en présence d’un lobbyiste et tombe à 5 secondes en présence du président du Parlement, Antonio Tajani.

Publicité
Publicité