#Sponsorisé Effrayé par l’ampleur des travaux dans son appartement, il revient habiter chez ses parents à 42 ans

21 Publié le 04/05/2017 par La Rédaction
© istock / image source

Un Orléanais est retourné brutalement vivre chez ses parents à 42 ans, après avoir été pris de panique en constatant l’ampleur des travaux à réaliser dans son nouvel appartement.

 

C’est il y a une semaine environ que le quadragénaire a été transporté « en état de choc » chez ses parents par l’un de ses amis après s’être rendu compte qu’il y en avait « au moins pour une semaine de travaux ». Et Guillaume compte bien s’y installer « pendant quelques années, le temps d’évacuer le stress ». Un suivi psychologique a d’ores et déjà été mis en place, suivi dont il pourra bénéficier pendant encore plusieurs mois. « On m’a fait dessiner une boîte à outils et des pinceaux pour m’aider à exorciser mes peurs », explique-t-il.

Selon les médecins, l’état de Guillaume est « stationnaire », bien qu’il lui arrive encore régulièrement d’être réveillé la nuit par un cauchemar récurrent dans lequel un homme portant d’étranges lunettes de protection l’oblige à repeindre des volets puis à poser du carrelage en éclatant de rire. D’ailleurs, pour s’endormir, l’homme ne cache pas qu’il a encore besoin chaque soir de « regarder des photos d’appartements entièrement refaits à neuf ».

Il lui arrive également de compter des maçons, des plaquistes ou des peintres en bâtiment pour trouver le sommeil. « J’ai dû cacher soigneusement tous les outils dans la maison », témoigne la mère de Guillaume « parce qu’il y a trois jours, il a fait une crise d’épilepsie en voyant la perceuse”.

Et même si, selon ses propres dires, « ça va beaucoup mieux », Guillaume avoue ne pas se sentir « complètement rassuré par l’état de la poignée de porte de sa chambre » et s’inquiète « d’avoir à la changer d’ici deux ou trois ans ».

Sinon, pour éviter la panique des travaux pendant les ponts de mai, découvrez les cours Leroy Merlin Campus.

Mots clés : ,

Sponsorisé par
Leroy-Merlin

En savoir plus
Publicité
Publicité