Au bout de dix ans de lutte acharnée, il abandonne la bataille du oui/non avec son frère

29 Publié le 26/06/2017 par La Rédaction
© Nevena1987

Valence. À l’approche de la quarantaine, Rémy Jaillard, le frère aîné de Florent, a décidé de mettre un terme au jeu qui les tenait en haleine depuis plus de dix ans en ne répondant rien à son dernier « oui ».

 

« C’est un sentiment étrange », a expliqué Florent Jaillard, lors d’une conférence de presse organisée pour l’occasion, avant de préciser : « Je suis à la fois très heureux d’avoir gagné et d’avoir tenu bon pendant toutes ces années. Mais c’est comme une petite mort, je me demande bien ce qu’on va faire maintenant ». Père d’un nourrisson d’un mois, Rémy aura donc craqué dans la nuit du 21 au 22 juin, après un troisième coup de fil de son frère aux environs de 3 heures du matin. « Le petit dormait enfin, je pensais qu’il me réveillerait quelques heures plus tard, j’ai pas mis mon réveil pour rappeler, l’erreur de débutant, quoi », confie l’homme, encore sous le choc. Puis celui-ci d’ajouter, un brin fataliste : « Après, je me suis réveillé vers 11 heures et c’est là que j’ai pris ma décision, ça n’a pas été facile mais voilà, c’est fait ».

La loi des séries ?

Déjà défait au jeu du rond puis au « dans ton cul ! » la semaine dernière par son collègue de bureau, Nicolas Pouchet, Rémy ne cache pas qu’il traverse actuellement une mauvaise passe. « C’est vrai que la chance ne me sourit pas en ce moment mais ça peut encore tourner ». Pour se relancer, il aurait déjà projeté d’organiser un combat de pouces géant samedi soir avec des amis. De quoi tenir jusqu’à la chasse au dahu prévue cet été.

Mots clés : ,
Publicité
Publicité