François Asselineau tente d’attirer l’attention en claquant une bombe dans la piscine de son hôtel

67 Publié le 25/08/2017 par La Rédaction
Par Thomas Bresson — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=37805904

L’après-présidentielle n’est pas toujours aisée pour les candidats éliminés. Mais certains d’entre eux rivalisent d’ingéniosité pour éviter de retomber dans l’anonymat. François Asselineau appartient à cette catégorie.

Digne-les-Bains. Les bras écartés puis repliés sur son genou droit au moment de l’entrée dans l’eau, le corps légèrement penché en arrière et le regard tourné vers le ciel, François Asselineau a réalisé « le saut parfait » selon ses propres dires. Un saut qui a propulsé dans les airs et aux abords de la piscine des gerbes d’eau « de plus de cinq mètres de haut » selon ses conseillers. « Un vrai saut d’homme d’Etat » ont commenté plus de 300 000 fois sur Twitter des proches de l’UPR. Aux autres baigneurs impressionnés par son saut, François Asselineau n’a pas hésité à faire l’historique de tous les arrêtés municipaux concernant les interdictions à proximité des piscines depuis 1918.

Une tactique payante ?

« J’ai perdu la bataille mais pas la guerre » explique François Asselineau avant d’ajouter « les gens commencent enfin à savoir qui je suis, il ne faut pas que je m’arrête en si bon chemin si je veux gagner en 2022 ». Pour rester dans l’actu, il envisage d’ailleurs de participer samedi à la fête de la lavande à Valensole (04) avant de parcourir 317 km pour ne rien rater du toro-piscine de Gruissan (11) dimanche.

Quant à savoir si la stratégie fonctionne, il est sans doute un peu tôt pour le dire. Un rapide sondage effectué auprès des vingt personnes présentes autour de la piscine révèle que 85% des personnes interrogées ont confié avoir « tout de suite reconnu Jacques Cheminade ».

Publicité
Publicité