Kevin, 5 ans, ne sait toujours pas ce qu’il veut faire après la maternelle

59 Publié le 05/12/2017 par La Rédaction
Crédits :Imgorthand

Actuellement en grande section, l’enfant a encore des doutes sur ce qu’il souhaite faire une fois qu’il aura terminé l’école maternelle.

« Je sais pas si je me sens prêt à tout de suite aller à l’école primaire », explique le jeune élève qui a tout récemment appris à épeler son nom. « Je pense que ça me ferait du bien de faire une parenthèse utile. Je pensais peut-être passer l’année dans un centre aéré, ou partir à l’étranger pour construire des écoles en briques de construction », explique avec intérêt mais sans certitude le petit garçon qui court constamment le risque de se faire punir s’il refuse de faire une sieste.

« C’est important que je me concentre sur moi-même et que je consacre du temps à ce que j’aime », poursuit-il en dessinant des personnages aux formes abstraites au marqueur indélébile sur l’armoire antique de ses parents. « Brûler des fourmis, chasser des crapauds, arroser des chats avec mon pistolet à eau… la vie, quoi », précise-t-il alors qu’il vient de souiller ses sous-vêtements. « Mais c’est aussi important de faire quelque chose de constructif », insiste-t-il avec fermeté. « J’en connais beaucoup qui ne font que renifler de la colle toute la journée, et ça ne leur réussit pas tellement. »

Malgré ses angoisses, le petit Kevin garde une philosophie de vie exemplaire, comme nous le montre sa phrase prononcée après avoir ingéré plusieurs centilitres de peinture fluorescente : « Les gens ne se rendent pas compte que la vie passe très lentement, donc autant s’amuser au lieu de s’ennuyer en attendant de grandir. »

Publicité
Publicité