Pour sauver plus de vies, Édouard Philippe s’installe sur la RN15 comme ralentisseur

34 Publié le 11/01/2018 par La Rédaction
iStock/By Philippe Alès - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=58938674

Le Premier ministre, qui veut faire de la sécurité routière une de ses priorités, vient d’annoncer une série de mesures sans précédent. Afin de donner l’exemple, il est lui-même resté allongé pendant plusieurs heures en travers de la RN 15 pour faire ralentir les véhicules.

Édouard Philippe l’a annoncé hier lors d’une conférence de presse à Matignon : il passera donc deux heures par semaine au milieu de la route pour faire ralentir les voitures dans une zone connue pour ses excès de vitesse. Le but de cette opération : donner de sa personne pour faire baisser le nombre de morts sur les routes françaises tout en réduisant l’impopularité provoquée par ces mêmes mesures.

En effet, d’après le docteur S. Grans, psychologue, rouler sur quelqu’un qu’on déteste avec sa voiture réduirait de 40 % la haine ressentie envers cette personne. Toujours d’après le docteur, le chiffre monte même jusqu’à 60% lorsque on est au volant d’un tractopelle ou d’une grue de plus de 15 tonnes.

Fermement décidé à empêcher toute mort sur les routes françaises, le Premier ministre ne compte pas s’arrêter là. En plus de la limitation de la vitesse sur les routes secondaires à 80km/h, Édouard Philippe devrait poursuivre son offensive en obligeant tous les motards à ajouter deux roues à leur véhicule pour gagner en stabilité. Le port du casque intégral obligatoire pour les piétons est lui aussi envisagé d’ici la fin du printemps.

Publicité
Publicité