Davos : Emmanuel Macron se blesse au cours de la chenille célébrant la fin du Code du travail en France

30 Publié le 23/01/2018 par La Rédaction

D’après les médecins qui l’ont examiné, le président français souffre d’une légère entorse à la cheville. Ses jours ne sont pas en danger.

 

Tout avait si bien commencé. Invité de marque au forum économique mondial 2018, Emmanuel Macron avait pourtant été accueilli sous les applaudissement et les hourras des participants, dont certains ont perdu connaissance au moment de son entrée en scène. Ovationné après avoir présenté les détails de sa réforme du Code du travail en France, le président français a cassé le protocole, invitant chaque participant « à se lever et le rejoindre sur scène pour fêter ça ».

En voiture les voyageurs

La fête aura malheureusement été de courte durée. Tandis qu’il était rejoint par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ou encore Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, dans une chenille endiablée, Emmanuel Macron a été bousculé par Christophe Castaner qui tentait de se placer en seconde position. Le président français a alors fait une légère chute de l’estrade.

Rapidement relevé par les services de sécurité, le président français a pu rassurer l’assistance sur son état de santé. Emmanuel Macron était heureusement arrivé au bout de son intervention destinée à dresser un état des lieux de ses réformes en France. Une intervention qui s’était déroulée jusque là sans aucune fausse note. le président avait déclenché l’hilarité de la salle lors d’un stand-up de 20 minutes présentant le dispositif de la rupture conventionnelle collective suivi d’un show son et lumière pour détailler sa prochaine réforme des retraites.

Suite à sa blessure, le président a quand même dû écourter sa visite, annulant sa participation aux activités prévues l’après-midi, dont la traditionnelle chasse au chômeurs organisée dans la station de Davos.

Publicité
Publicité

30 avis éclairés

23

Andy Rigeable 27/01/2018

« Ne pas attendre deux ans pour finir à 11% est une faute de gout. »

Signé F.H.

29

Purfruit De La Fraise 25/01/2018

A moins que j’ai mal lu, que vient faire Devos dans cette histoire ?

26

Calamité Jeanne 25/01/2018

Voilà ce que c’est que d’être élevé dans un cocon.

30

Calamité Jeanne 24/01/2018

Pauvre p’tit bonhomme, va falloir qu’il se muscle un minimum s’il veut pas finir par se les péter, les chevilles, parce que c’est pas fini ! Après la fin du Code du Travail, c’est la fin de la sécu qu’il va falloir fêter et puis la fin des indemnités de chômage, pour finir en apothéose, la fin des retraites… Si ça finit pas dans un déchaînement de pogo, tout ça…!

31

Lara Caille 24/01/2018

J’aurais bien tenté une vanne sur Davos, anti-Davos, un courant alternatif … mais je ne voudrais pas déclencher les foudres des fans de Claude François.

30

DuckySmokeTon 24/01/2018

Une entorse à la chenille ? Paraît que c’est cocon à soigner …

    32

    Ravaillac 24/01/2018

    Ah ça, les chenilles qui enflent

    28

    bec 24/01/2018

    À chacun son ver à soi !

30

Pascal 24/01/2018

Il faudrait limiter la chenille à 80 personnes, cela réduirait les risques de blessures.

30

Patate à Raclette 24/01/2018

Pôle Emploi m’avait contacté pour un contrat court sur Davos.
Ma voiture est tombée en panne au bon moment apparemment, comme quoi être pauvre peut sauver la vie, merci Manu !

30

Calamité Jeanne 24/01/2018

Ceci expliquerait-il cela ? paraîtrait que le bouleau serait un répulsif contre les chenilles processionnaires.

28

Octave Hergebel 23/01/2018

« La traditionnelle chasse au chômeurs » a lieu à seize heures, soit deux heures avant l’extinction du paupérisme fixée à dix-huit heures.
Je dis ça, je ne dis rien. Parce que je m’en fous ; je bosse à bourrer le mou, à tarauder les rondelles, brouter à qui mieux-mieux et je suis bien payé pour ça.
Mesdames ? Octave Hergebel ? Catalogue et devis sur demande.
Octave Hergebel ? Le bonheur a un prix, découvrez le paradis; offrez-vous un ange stipendié !

31

Chloé 23/01/2018

Du coup il pourra pas se métamorphoser en papillon.

32

Beau Jacques Haussmann 23/01/2018

De toute façon le code du travail n’a jamais eu de début.

31

The Melon 23/01/2018

Pour faire une chenille ?
Un petit human centiped serait tellement plus drôle.
Ceux qui n’ont pas la référence n’ont pas de culture.
Ceux qui connaissent la référence sont un peu tordus.

34

Al Manavermo 23/01/2018

Une entorse à la cheville ? Ah bon ?
On m’avait dit que c’était une entorse aux conventions collectives !?!

40

JB 23/01/2018

logique, depuis qu’il a été élu, Macron a les chenilles qui gonflent.

    26

    chamoulaud 23/01/2018

    c’est normal qu’il fasse la chenille,il papillonne beaucoup depuis un an….!

      33

      Chloé 23/01/2018

      du coup il est du style vers à soi

26

Vilaine 23/01/2018

Quel ballot ce président ! Quand la chenille à démarré il n’a pas posé ses deux pieds en canard, alors forcément, il est tombé !

    34

    JB 23/01/2018

    Par contre, il pratique très bien la danse du même nom…

31

Hum 23/01/2018

J’en connais d’autres qui ont mal au cul.

20

fran6 23/01/2018

Après la fracture sociale, la foulure anti-sociale.

38

gargouet 23/01/2018

Espérons que la cheville ouvrière (ou plutôt patronale) sera bientôt sur pied pour botter le derrière des pauvres avec.

30

bec 23/01/2018

« la traditionnelle chasse au chômeurs organisée dans la station de Davos »:
Des chômeurs d’élevage, lâchés au dernier moment devant les chiasseurs…

    28

    bec 23/01/2018

    Et prömce, mais je m’en tamponne les paupières avec une pelle à gâteaux, comme disait San Antonio…

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *