Un rapport prétend que les centrales nucléaires ne sont pas sécurisées contre les concerts de Louane

61 Publié le 16/02/2018 par La Rédaction
Crédits :vlastas

Le document, remis au président de la République ce matin, précise que 39 des 52 réacteurs que compte le parc nucléaire français présentent un risque majeur en cas de concert de la chanteuse.

Le rapport piloté par Greenpeace est extrêmement alarmant. D’après les conclusions de l’organisation, le risque d’un incident majeur est à prendre très au sérieux.« Selon certaines projections, il suffirait de moins de 40 secondes pour déclencher un incident du même niveau que Tchernobyl. À peine 5 secondes en cas de chanson a cappella » explique Esmeralda, militante au sein de l’ONG.

Dans son ouvrage, Danielle Ebry s’est elle aussi intéressée aux risques qui pèsent sur les centrales françaises, plus particulièrement ceux présentés par une des plus vieilles centrales du parc nucléaire français : le Tricastin. Ses quatre réacteurs principaux présentent selon elle des risques de fissures au niveau des cuves. Un risque qui explose quand on sait que plusieurs salles de concert sont situées à proximité du site. « On en vient à penser que c’est de la pure inconscience d’avoir construit des centrales si près de ces installations » explique la chercheuse.

L’Autorité de sûreté nucléaire, chargée de prémunir la France de tout risque d’incident nucléaire, a communiqué en expliquant qu’elle se tenait prête à couler un dôme de béton autour de la chanteuse en cas d’incident majeur.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité