La photo d’un pauvre enfant syrien sans Maserati provoque une vague d’émotion au Qatar

37 Publié le 22/03/2018 par La Rédaction
iStock / Crédits :franckreporter

Le Qatar est actuellement le théâtre d’une vague de contestations contre les ravages de la guerre en Syrie. Comme pour la crise des migrants, c’est le cliché d’un enfant qui a mis le feu aux poudres.

La photo d’un enfant complètement démuni a touché en plein cœur les habitants de la péninsule arabique. Son nom est Ali, il a 13 ans, et sur le cliché pris par Mohamed, journaliste Qatari, on le voit déambuler dans la rue sans même une petite Maserati pour l’accompagner. « C’est terrible, il n’a même pas son propre véhicule. Il est à l’arrière d’une voiture avec sa mère qui conduit. Le véhicule ne semble pas avoir de sièges en cuir, de clim ou d’écran DVD personnel, on dirait une BM premier prix sans options » déclare Samira, elle-même mère de famille.

En effet, à Doha, une association a décidé de collecter de l’argent pour les enfants victimes de la guerre. « Une Maserati pour tous » est le nom simple et efficace de l’ONG. « Notre but, c’est que chaque enfant syrien puisse recevoir le minimum d’aide pour survivre. Une Maserati, un duplex à Paris près des Champs-Elysées pour les vacances et un billet en présidentielle pour voir les matchs du PSG. La base quoi. » déclare Abdul, président de l’association.

Un événement qui a aussi aidé à faire changer les mentalités ici à Doha. Depuis cette vague d’indignation, les mouvements de solidarité spontanés se sont développés au Qatar. Des collectes de vêtements entre voisins ont par exemple permis de récolter plus de 50 000 robes de grands couturiers ainsi que des produits de première nécessité comme 3 tonnes de saumon fumé, 4000 manteaux en vison pour lutter contre le froid ou encore 30 000 bouteilles de Chanel numéro 5.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité