Deux heures après avoir désactivé son compte Facebook, il revient pour compter les “like” de son statut d’adieu

36 Publié le 10/04/2018 par La Rédaction
© listock / luchezar

Suite au scandale Facebook/Cambridge Analytica, nombreux sont les internautes qui affirment vouloir quitter le célèbre réseau social, accusé d’exploiter les données privées de ses utilisateurs. C’est le cas d’Olivier, 31 ans, qui a désactivé son compte et s’est reconnecté deux heures plus tard pour compter les “like” récoltés par son message d’adieu.

“Je veux revenir à des choses plus vraies, plus simples, ne plus être accro aux “like” et aux notifications. Nous devons cesser de perdre notre temps sur un réseau social qui pille notre vie privée ! Revenons dans la vraie vie ! ” a ainsi expliqué le jeune homme dans un long statut dénonçant le narcissisme et la vacuité régnant sur cette plate-forme et qu’il a depuis consulté 45 fois en l’espace d’une journée.

“C’est vraiment génial, j’ai déjà vingt-deux “like” et cinq partages en quelques heures !” s’enthousiasme-t-il sans lever les yeux de son smartphone. “J’ai même eu un commentaire d’une fille qui ne répondait jamais à mes messages en privé pour me féliciter. Comme quoi, j’ai vraiment bien fait de partir !” ajoute-t-il avant de publier un nouveau statut pour remercier tous ses amis de leur soutien et de leurs encouragements.

Quelle vie après Facebook ?

Fort de cette victoire, Olivier affirme vouloir profiter au maximum de sa nouvelle vie sans Facebook. “Je veux revenir à un narcissisme plus vrai et plus authentique. Je ne veux plus passer mon temps à me comparer aux autres et ne plus livrer ma vie privée sur un plateau d’argent aux géants de la Silicon Valley” explique-t-il en postant une photo d’un mojito à la plage sur son profil Instagram.

Publicité
Publicité