Étude : à force de fréquenter des sites pornographiques, un adolescent sur deux parlerait parfaitement hongrois

28 Publié le 28/05/2018 par La Rédaction
Crédits :Juanmonino

Et si la prolifération du porno sur internet n’avait pas que des mauvais côtés ? C’est en tout cas ce que semble prouver une étude américaine réalisée sur plus de 200 adolescents du monde entier.

Jusqu’à aujourd’hui, nous n’avions pu constater que les effets néfastes des sites pornographiques sur la nouvelle génération. Mais une récente étude tend à prouver que grâce à l’avènement du X sur le net, 1 adolescent sur 2 parlerait parfaitement hongrois. « L’explosion de la fréquentation de la pornographie, grâce à une atomicité de choix sur internet, est un vecteur très puissant de communication pour la tranche adolescente et post-adolescente » nous déclare Basile, 13 ans, originaire de Normandie, dans un hongrois impeccable.
Alors, apprendre avec le porno, est ce possible ? C’est en tout cas la ferme conviction de Jérémy, 15 ans, président de l’association “ les sites pornos pour éduquer les ados ”. “C’est une manière ludique et agréable d’apprendre. La société évolue, l’enseignement doit évoluer et le sexe est le meilleur moyen de captiver les ados. Ici on apprend les maths en regardant un three some dans une classe entre un proviseur, une prof et une CPE. L’élève doit rentrer la formule du théorème de Pythagore s’il veut voir la suite de la vidéo. On a 100 % de réussite.”

Mais si l’apprentissage par le porno est sans aucun doute un moyen d’améliorer l’attention des jeunes élèves, il rencontre néanmoins un problème majeur : au bout de 3 minutes l’attention baisse de 100 % à 0,2 % chez les élèves, un phénomène encore inexplicable qui ne permet donc jusqu’à maintenant qu’un enseignement ultra-synthétique.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité