Naturalisation de M. Gassama – Emmanuel Macron mis en examen pour délit de solidarité

51 Publié le 29/05/2018 par La Rédaction
By Kremlin.ru, CC BY 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=65134484

Coupable d’avoir régularisé le sans-papiers Mamoudou Gassama, le président de la République a été mis en examen pour délit de solidarité.

« La loi c’est la loi. Aider un sans-papiers en France est un délit. Qu’on soit président ou pas. M. Macron doit assumer la gravité de ses actes. Que les Français soient rassurés, ce hors-la-loi est désormais entre les mains de la police » nous déclare solennellement le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb.

Des proches du Président sont sous le choc : « A force, la com’ à tout prix, ça devait forcément déraper. On ne peut pas mener une politique anti migrants loin des caméras et en naturaliser un aussi facilement. Il lui a donné des papiers, l’a nourri et logé à l’Elysée, lui a offert un emploi… je ne devrais pas vous le dire mais il allait le nommer ministre des Sports » nous souffle un conseiller qui a préféré rester anonyme.

Dans un communiqué, Gérard Collomb tient à rassurer la population : « Cet acte fort rappel que le délit de solidarité restera une loi inviolable, comme celle de voler, tuer, ou pire : offrir du shampoing à un zadiste. Quant à M. Gassama, nous lui avons retiré ses papiers neufs, sans pour autant oublier son geste héroïque. Ainsi, il sera reconduit dès ce matin à la frontière, mais à bord d’un jet privé ».

Publicité
Publicité