Le Gorafi identifie sur plusieurs vidéos un individu s’en prenant violemment au Code du travail et à la Constitution

33 Publié le 19/07/2018 par La Rédaction
By Pablo Tupin-Noriega - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=41407618

Paris – C’est en visionnant plusieurs vidéos de la chaîne LCP et Public Sénat que les équipes du Gorafi ont identifié un individu qui s’en est pris à plusieurs reprises au Code du travail ainsi qu’a la Constitution. Analyse exclusive.

L’individu aurait agi à visage découvert à plusieurs reprises devant les caméras, n’hésitant pas parfois à décliner son nom et son titre, comme si cela pouvait le protéger. Selon Daniel Schneidermann , d’Arrêt sur Images, qui nous a aidés à visionner ces vidéos et à finir le Paris-Brest que Rémi avait apporté dimanche, il semble aujourd’hui évident que l’homme a outrepassé ses fonctions à diverses reprises. Les faits se seraient produits à Paris et en France, possiblement aussi lors de déplacements à l’étranger. « Ses agissements ont commencé dès le mois de mai 2017, et se sont prolongés tout au long de l’année 2018 ».

Des actes qui se caractérisent parfois par des coups répétés sur le Code du Travail et la Constitution. « Ce sont des images très violentes, on voit clairement le Code du travail à terre » souligne M. Schneidermann. En outre, l’individu qui répond au prénom d’  « Emmanuel » pourrait avoir agi en bande organisée : sur certaines bandes vidéo, on peut le voir tenir des réunions avec un autre individu répondant au nom d’Edouard ou de « Ed ».

Plus grave, un troisième individu, appelé « Gérard », serait impliqué dans plusieurs agressions contre des réfugiés et des migrants et jouirait d’une totale impunité politique. « Ils sont très protégés, difficile de savoir jusqu’où cela remonte ».

Publicité
Publicité