Un Levalloisien s’immole par le feu devant la cellule de Patrick Balkany

0 Publié le 06/11/2019 par La Rédaction
Par Matt92300Dark Attsios (derivative work) — File:Balkany Patrick.jpg, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=18912258

Henri de Rougemont, 68 ans, s’est présenté en début d’après-midi à la maison d’arrêt de la Santé, et s’est immolé par le feu pour protester contre l’incarcération de Patrick Balkany. Il est décédé à la suite de ses blessures malgré l’intervention des pompiers.

« On est encore sous le choc » confie Aurélien R. surveillant pénitentiaire à la Santé. « On l’a vu venir en costume, on s’est pas méfiés tout de suite. Il avait de grosses cernes et un bidon d’essence à la main. Il disait qu’il irait jusqu’au bout pour libérer Patrick Balkany, que c’était son maître. Et qu’il préférait mourir et s’immoler par le feu plutôt que vivre dans un pays où on enferme les gens courageux qui ont des convictions comme Patrick et Isabelle (Balkany ndlr). On lui a demandé de partir, mais il est passé à l’acte. En quelques secondes il était en feu ! On l’a juste entendu hurler « Vive la fraude fiscale !!! » et « On se reverra en Enfer les Gauchos !!! » ».

Les pompiers arrivent sur les lieux dix minutes seulement après le terrible geste d’Henri de Rougemont. Mais il est déjà trop tard. Ils maîtrisent le feu, l’emmènent à l’hôpital, mais ne peuvent que constater le décès. Le capitaine sapeur-pompier Jean-Christophe Porcar nous l’explique : « Il avait tellement de haine en lui qu’il a brûlé comme un vieux journal. C’est assez courant chez les retraités de Levallois. Il y a même eu plusieurs cas de combustion spontanée à l’annonce de l’emprisonnement de leur maire. ».

Henri de Rougemont avait précisé qu’il préférait être incinéré. Contactés par nos soins, les établissements funéraires de Levallois ont précisé qu’il y aura « une ristourne de 10% sur la crémation, car la moitié du boulot a été faite ». Un beau geste que saura apprécier l’entourage et la famille.

L’Atlas GORAFI des Régions de France en vente partout

Publicité
Publicité