Les retraités pourront bénéficier d’une pension complète s’ils acceptent d’aller vivre à Rouen

0 Publié le 18/11/2019 par La Rédaction
Image parThierry Raimbault de Pixabay

Afin de faire oublier les récents couacs concernant la réforme des retraites, le gouvernement a annoncé par la voix de Jean-Paul Delevoye, -le porteur de la réforme-, une nouvelle mesure permettant aux volontaires qui s’installeront à Rouen de percevoir une pension complète.

La retraite à taux plein n’est pas enterrée, elle pourrait même concerner un nombre non-négligeable de citoyens pourvu que ces derniers acceptent d’emménager à Rouen. « Ce système d’échange permettra aux Français jeunes et actifs de quitter la ville plus facilement et de demeurer en bonne santé pour faire tourner notre start-up nation » explique Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé. Les volontaires bénéficieront en effet d’une retraite à taux plein et d’une prime exceptionnelle de 10 euros mensuelle pendant 18 mois. Ces primes seront croissantes en fonction de la proximité avec l’usine Lubrizol et pourraient même atteindre 30 euros sur le campement rom situé à environ 500 mètres de l’usine.

D’autres mesures en discussion

Constatant la popularité de la mesure quelques heures à peine après sa médiatisation, le gouvernement réfléchirait à d’autres solutions du même type. Selon nos informations, une prime de 20 euros pourrait être versée aux retraités désireux de s’installer à Notre-Dame-des-Landes ou au Teil, en Ardèche. Cette prime pourrait s’élever à 70 euros pour les retraités qui iront s’installer dans un des réacteurs de Fessenheim. Enfin, une indemnité de 320 euros-baptisée « clause des anciens »– pourrait être attribuée aux familles dont un membre de plus de 60 ans accepterait de se faire euthanasier en Belgique ou aux Pays-Bas.

Selon plusieurs sources contradictoires, la famille de Jacques Attali se serait déjà manifestée.

L’Atlas GORAFI des Régions de France en vente partout

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité