Savoie – Des parisiens placés sous protection policière après avoir blasphémé la Très Sainte Fondue

0 Publié le 06/02/2020 par La Rédaction
Image par annca de Pixabay

Annecy – Un groupe de jeunes parisiens a été placé sous protection policière après ce qui semble être une très mauvaise plaisanterie de leur part, en moquant et ridiculisant la très traditionnelle fondue savoyarde. Reportage.

« Moi, la fondue, je lui mets un doigt ! ». La vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux est provocante, à juste titre. On peut y voir un jeune homme plonger son doigt (sans doute même pas lavé) dans le contenu d’une fondue savoyarde sous le regard complice et les rires de ses congénères. Plus loin, un autre ose même qualifier le précieux plat de « d’assemblage de gruyères liquides » et « et de plat bourratif ». Des propos qui n’ont pas tardé à faire réagir la toile où certains réclamaient des sanctions très fortes contre ceux qui ont outragé un trésor national.

« Bien sûr que je suis pour la liberté d’expression mais faut pas abuser non plus ! » réplique un internaute qui souhaite le retour du délit de blasphème contre la fondue ou la raclette qui est elle aussi parfois tournée en ridicule. « On demande le respect, c’est tout ! ». D’autres estiment que les jeunes n’ont sans doute pas eu conscience de leur propos, et qu’ils soient parisiens fait qu’ils sont moins sensibles à ce genre de problématiques culinaires. « J’assume totalement avoir mis un doigt dans la fondue, ça reste un plat de merde » a cependant commenté Franck, le leader du groupe sur le plateau de l’émission Quotidien.

Le gouvernement hésite quant à la suite à donner à cette polémique et beaucoup s’inquiètent d’un durcissement des lois encadrant la liberté d’expression. « Est-ce que demain on pourra encore dire que la choucroute est pas ouf ? Que le cassoulet fait péter ? Que les galettes bretonnes ne sont que des crêpes un peu plus épaisses ?» s’interroge un internaute.

L’Atlas GORAFI des Régions de France en vente partout

Publicité
Publicité