Connect with us

Economie

Inégalités – Bernard Arnault entame une grève de la faim de 20 minutes pour demander à être plus taxé

Très remonté après la lecture du rapport de Oxfam, Bernard Arnault n’a pas attendu pour prendre une décision. Dans un communiqué, il annonce une grève de la faim personnelle pour une durée totale de 20 minutes, exigeant du gouvernement une meilleure taxation des plus riches.

Publié le

 mar 

« Je suis très sérieux. Je suis même prêt à sauter mon goûter de quatre heures » ajoute l’homme d’affaires en s’enfonçant dans son fauteuil Louis XIV. « Ce que j’ai lu dans ce rapport de Oxfam m’a profondément choqué, ulcéré et ce pour plusieurs raisons » ajoute-t-il. « D’une, j’ai découvert des moyens subtils d’optimisations fiscales que personne ne m’avait signalés. Ensuite, je connais très bien ces millionnaires qui appellent à être plus taxés. Depuis quelques semaines, ils ne m’invitaient plus au Country Club, je comprends mieux maintenant » précise le milliardaire véxé qui espère que son geste va provoquer l’onde de choc nécessaire dans le monde de la finance française et lui rouvrir ainsi les portes des country-clubs.

« Depuis que j’ai commencé cette grève de la faim, je vois les choses différemment » confie-t-il. « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire » lance-t-il tout en repoussant le verre de champagne qu’on nous apporte en conférence de presse autour de sa piscine de sa propriété des Bahamas. « La vie est dure pour tout le monde, ce n’est pas normal que je sois aussi privilégié » complète-t-il, n’hésitant pas à enlever sa casquette du journal Fakir et s’exposer durablement à l’impitoyable soleil des Bermudes. 

Puis au bout de 20 minutes, l’homme d’affaires regarde sa montre. Son médecin vient prendre sa tension et son pouls. « Voilà, c’est fini, j’ai fait ce que j’ai pu, je suis allé au-delà de mes limites, dites aux milliardaires français de faire de même, de continuer à prouver l’exemple, que je me suis battu comme j’ai pu» dit-il avant de presque perdre connaissance, épuisé par le jeune. Dans l’immédiat, on apprenait que Vincent Bolloré, Arnaud Lagardère, et François Pinault rejoignaient aussi le mouvement, mais seulement pour 10 minutes « en raison d’une conf call qu’il faut conclure ASAP ».

Photo Par Jérémy Barande / Ecole polytechnique Université Paris-Saclay, CC BY-SA 2.0,

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés