Des parents attristés que la lettre de suicide de leur enfant soit en Comic Sans

116 Publié le 09/08/2013 par La Rédaction

Auxerre – Ce sont des parents dévastés. Michel et Louise viennent de perdre leur fils, Armand, âgé de 24 ans. Le jeune s’est donné la mort il y a quelques jours. Dans une courte lettre, il donne les raisons de son geste. Une lettre, écrite en totalité en Comic Sans, au grand désespoir de ses parents.

Armand allait avoir 25 ans en novembre prochain. Il venait de commencer un nouveau travail d’équipier dans un service de restauration rapide. Mais, il y a quelques mois, sa rupture avec son copain lui a enlevé tout goût pour la vie. Une vie qu’il s’est ôtée volontairement voilà une semaine, laissant ses parents avec un immense chagrin et une lettre de suicide en Comic Sans. « C’était un jeune homme très bien. Jamais on n’aurait pu penser qu’il ferait une chose pareille », raconte sa maman, Louise, 48 ans, brisée. « On a trouvé la note sur son lit. J’ai remarqué de suite la police qu’il avait utilisée, ça a été un choc », explique son papa.

Le corps d’Armand sera retrouvé sans vie quelques heures plus tard, emportant de nombreuses questions dans la mort. Depuis, ses parents veulent comprendre ce qu’il s’est passé. « On plaisantait souvent sur ce type de police. Nous avons toujours pensé qu’il la détestait», constate Michel. Pour Louise, c’est le signe de l’échec d’une mère : « J’ai la sensation d’avoir échoué quelque part. C’est très dur d’échouer en tant que mère. S’il a pris cette police d’écriture, c’est sans doute pour nous envoyer à nous, parents, un message fort ».

Michel et Louise qui se disent victime de moqueries de la part de leur voisinage du fait de la police utilisée dans la lettre de suicide de leur fils, veulent désormais alerter les autres parents pour que de pareils drames ne surviennent plus. « Perdre un enfant c’est dur. On l’a porté, élevé, guidé. Du jour au lendemain, vous le perdez et tout ce qui vous reste est une lettre en Comic Sans ». Et d’envoyer un message émouvant vers les concepteurs de logiciels de traitements de texte « Il faut supprimer cette police de tous les logiciels, nous sommes persuadés de ne pas être les seuls à avoir reçu de pareilles lettres, il ne faut pas qu’un tel drame se reproduise ».

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité