Un bug logiciel remplace «impôts», «chômage» et «social» par «Roms» dans tous les discours politiques

88 Publié le 25/09/2013 par La Rédaction

France – Selon plusieurs sources contradictoires, un bug de grande ampleur semble frapper la plupart des rédacteurs des discours politiques en France depuis plusieurs jours. En effet, il semblerait que les termes qui auraient dû prédominer les campagnes des européennes et des municipales aient été remplacés subitement par le mot « Roms ». Enquête.

France – Selon plusieurs sources contradictoires, un bug de grande ampleur semble frapper la plupart des rédacteurs des discours politiques en France depuis plusieurs jours. En effet, il semblerait que les termes qui auraient dû prédominer les campagnes des européennes et des municipales aient été remplacés subitement par le mot « Roms ». Enquête.

La France victime d’un bug informatique à grande échelle. C’est l’avis de plusieurs experts qui ont constaté la disparition de mots normalement fréquemment utilisés comme « impôts », « social », ou « chômage ». Des mots qui se trouvent dès lors remplacés par le mot « Roms ». C’est Jérôme Louvain, conseiller auprès de plusieurs ministères dont celui de l’Intérieur qui a constaté la panne. « J’allais écrire quelques notes pour mon ministre de tutelle (Manuel Valls, NDLR). En me relisant j’ai constaté que tous les termes importants avaient simplement été remplacés par Roms. »

Un bug qui semble aussi avoir affecté les deux candidates à la mairie de Paris, Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet. « Peut-être des mails infectés échangés entre les équipes, volontairement ou pas » explique-t-on du côté de la dauphine de Bertrand Delanoë. Chez NKM, on se défend et on se présente en victime. « Nathalie voulait faire un grand discours social et d’intégration, on ne comprend pas ce qui s’est passé, on est désolé. C’est sans doute la faute des Roms » explique un jeune militant dans un mail.

Selon les analystes, cette situation devrait perdurer encore quelques semaines, d’ici que les machines soient définitivement purgées et réparées. « Il faut s’attendre encore à de nombreux discours ou communiqués contenant toujours le mot “Roms” sans que cela soit relié ou logique » explique un communiquant. « Mais que les gens ne s’inquiètent pas, il leur suffira de changer le mot Roms par le terme qui leur convient et ça prendra sens » rajoute ce dernier. On se souvient que Nicolas Sarkozy avait été victime durant la campagne d’un bug similaire qui avait vu tous les termes forts et porteurs remplacés subitement par le mot « Halal ».

La Rédaction

Photo:  FlickR / heemawati

Publicité
Publicité