Un briquet se fait voler quatre fois dans la même soirée

115 Publié le 13/08/2014 par La Rédaction

Triste soirée pour un briquet dont le propriétaire a perdu la trace lors d’une fête d’anniversaire réunissant une dizaine d’invités. Les pistes pour retrouver l’objet s’amenuisent puisque une première enquête révèle que le briquet serait passé de mains en mains tout au long de la soirée, changeant jusqu’à quatre fois de propriétaire.

Clément avait acheté son briquet tout neuf sur le trajet qui le menait à la soirée d’anniversaire d’un de ses meilleurs amis. Moins d’une heure après son arrivée sur place, il constate une première fois la disparition de l’objet. « Je ne me suis pas inquiété tout de suite. Je me suis dit qu’il finirait bien par réapparaître dans la soirée » explique le jeune homme, encore aujourd’hui sous le choc.

Il n’aura fallu que quelques minutes d’enquête à Clément pour mettre la main sur le coupable : son ami Damien, pris la main dans le sac en train d’ouvrir une bouteille de bière avec l’objet. « Je suis vraiment incorrigible. Je ne fais pas exprès. J’utilise un objet et sans m’en rendre compte, il finit dans ma poche » explique l’intéressé encore tout penaud. « C’est vrai !! Je le connais bien » note Clément. « Il a fait exactement pareil avec ma copine il y a deux ans » ajoute-t-il.

La joie de Clément aura été de courte durée, puisque à peine dix minutes après avoir récupéré son briquet, celui-ci se retrouve à nouveau dans la poche de son ami Damien. « Je suis vraiment incorrigible » relance-t-il en précisant s’être lui aussi fait dérober l’objet dans la foulée. «  Le comble dans tout ça, c’est que je suis non-fumeur » s’amuse-t-il.

Les deux compères décident de ne pas en rester là, et lancent alors un avis de recherche auprès des autres convives présents. Plusieurs témoignages anonymes les amenant vers Daniel, un ami commun connu pour ses tendances cleptomanes en soirée. « Le briquet a bien passé un moment dans mes mains, mais après 1h du matin, je n’ai plus aucun souvenir » se défend-il en rappelant que selon lui les règles sont simples : « Un briquet sans surveillance est un briquet perdu ».

À ce jour, Clément est toujours sans nouvelles de son briquet.

La Rédaction

Publicité
Publicité