Sa « to-do list » ne comporte que des noms de filles avec qui coucher

50 Publié le 17/02/2016 par La Rédaction

Stupeur au sein de l’entreprise Vermoulex, spécialisée dans la vente de fournitures de bureau. Dans le cadre d’un exercice de team building, le Directeur Administratif et Financier, Laurent Carbone, a en fait présenté une to-do list ne comportant que des noms de filles avec qui il souhaitait coucher. Reportage.

 

C’était un exercice invitant les employés à définir leurs objectifs professionnels et à rédiger une to-do list leur permettant d’atteindre ces objectifs. « Sur la liste de Laurent, il y avait les noms de 20 filles de la boîte avec qui il voulait coucher et qui, d’ailleurs, étaient toutes présentes dans la pièce ».

Il apparaît en outre que l’individu ne connaissait pas toujours leur prénom, se limitant pour certaines à “ la petite grosse du standard “ ou “ la blonde de la com”. « Evidemment, un tel oubli alors qu’il les connaît depuis longtemps, cela a jeté un froid » explique Camille Ferrat qui animait l’atelier.

Mme Ferrat a essayé alors de recadrer l’exercice en invitant M. Carbone à réexaminer ses objectifs et à revenir sur sa liste dans le cas où il aurait oublié quelque chose. « Il a repris sa liste, il a réfléchi un long moment, puis il a simplement rayé le nom d’Evelyne en nous expliquant qu’il n’était plus très sûr de vouloir coucher avec elle. »

« Normalement sur la to do list d’un cadre supérieur il y a seulement deux ou trois filles target »

Pour Camille Ferrat, c’est du jamais vu. « Normalement sur la to-do list d’un cadre supérieur, il y a deux ou trois filles target au maximum, pas 20 ! ». Selon elle, cela prouve aussi sa détermination et son opiniâtreté. « Mais il faut qu’il se ressaisisse et je lui ai demandé pour la prochaine fois d’inclure au moins deux idées pour la société ».

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité