Son idylle avec la serveuse prend fin avec l’arrivée d’un nouveau client

76 Publié le 19/02/2016 par La Rédaction

C’est une histoire peu banale qui est arrivée à Aurélien F, 28 ans. Alors qu’il semblait filer le parfait amour avec la serveuse, tout a basculé en quelques minutes. Récit.

 

Il est 20 heures lorsque le jeune homme, originaire de La Geneytouse (87), pénètre dans le restaurant Hippopotamus de Limoges. Dès le début, il sent que quelque chose se passe avec la jeune fille qui vient l’accueillir. « Dès qu’elle m’a vu, elle m’a fait un grand sourire alors qu’on se connaissait même pas. » a expliqué Aurélien. Mais ce n’est pas tout : d’après lui, la jeune fille s’est ensuite livrée à un véritable exercice de séduction en venant plusieurs fois le voir à sa table pour lui demander si tout allait bien. « A la fin, lorsque j’ai réglé l’addition au comptoir, elle a carrément noté mes coordonnées sur son ordinateur ! J’étais presque gêné» assure-t-il. Malheureusement, quelques instants plus tard, le rêve prend fin : « Au moment où je suis parti, j’ai vu un autre célibataire entrer, la trentaine, et elle lui a sauté dessus, j’étais dégoûté ! » raconte le jeune homme.

Un malheur n’arrive jamais seul

Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’une telle mésaventure lui arrive. Il y a deux ans déjà, malgré les avances de la boulangère qui lui avait souhaité « un très bon week-end » plein de sous-entendus, il avait essuyé un refus lorsqu’il l’avait invitée à dîner. Mais c’est surtout le souvenir cuisant de sa relation avortée avec la caissière du Super U qui lui reste en travers de la gorge. « Au début, elle était tellement dingue de moi qu’elle m’avait donné une carte de fidélité » raconte Aurélien avant d’ajouter « Mais une semaine plus tard, je l’ai surprise en train de faire la même chose avec un autre client. »

Publicité
Publicité

76 avis éclairés

129

Sprougnaf 22/02/2016

Je méditai; j’ai rejoint à l’issue de cette méditation le grand philosophe (1640 mm) Dac: la fatigue sera définitivement vaincue lorsqu’on ne travaillera plus le lendemain des jours de repos.

131

Ravaillac 22/02/2016

y deale avec la serveuse ? Que fait la police ?

124

Général BOL 22/02/2016

Le repos dominical prend fin avec l’arrivée d’un nouveau lundi !

    117

    Vladimit Illitch Oulianiv 22/02/2016

    Alors que le travail dominical – lui – ne prend jamais fin avec l’arrivée d’un nouveau lundi. A méditer.

    108

    Vladimir Illitch Oulianov 22/02/2016

    Alors que le travail dominical – lui – ne prend jamais fin avec l’arrivée d’un nouveau lundi. A méditer…

126

Belle Lurette 21/02/2016

Je ne sais pas , c’est peut-être son pull vert …Ou alors ce regard fixe qui augure d’une personnalité épanouie et conviviale…Ou alors ce prénom de prépubère …
Il ne faut pas qu’il se décourage et qu’il essaye de trouver l’amour à un guichet d’un service public un vendredi à 16 h55 . Et qu’il s’appelle Delphin .Ou Gunther .

    124

    Niko Heiser 22/02/2016

    Ou Marvin… Marvin est gay.

      126

      Ravaillac 22/02/2016

      Pour le moins, il égaie nos soirées.

138

sprougnaf 21/02/2016

Je crois que comme les putes elle prend son pied deux fois par client: quand il paie et quand il fout le camp.

131

Porc&13 21/02/2016

De 20h à quelques instants plus tard, c’est déjà beaucoup d’amour. Tout le monde n’a pas cette chance.

143

Ouvrage.net 20/02/2016

« un très bon week-end » plein de sous-entendus
DES BARRES
une boulangère se réveille à 5 h il faut l’inviter à goûter

ces copains l’appelle Aurélchien d’après dingo magazine

    122

    Ravaillac 22/02/2016

    Je croyais que c’était Aurelchiant, comme le rapper.

136

Gros Tonio 20/02/2016

L’hypothalamus, ça veau son pesant de ris. Ou presque.

155

JPH 20/02/2016

La pauvre fille doit toucher des pourboires pour manger puisque le paiement des salaires a été supprimé par de récentes et opportunes modifications du droit du travail.
Suite pour une Gorafiste distinguée :
« Je suis Belle Lurette Pécas – Noix, la gardienne d’un trésor familial, injustement méconnu, sauf par Paul Préboist. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Pr%C3%A9boist
Ne dis pas de mal de Paul Préboist. Il a eu une carrière de 5° à 2° rôles enviables par nombre d’intermittents. Mais surtout il a prêté Savoie à Nicolas Leroidec dans « Bons baisers de partout » (feuilleton radiophonique, réalisé et diffusé entre 1966 et 1974 sur France Inter. Œuvre de Pierre Dac et Louis Rognoni composée de 740 épisodes « Bons baisers de partout » est une parodie des feuilletons d’espionnage des années 1960.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bons_baisers_de_partout Et ça c’est franchement rigolo.
Vilaine 20/02/2016 a écrit : « Pecas, c’est bien, mais connaissez- vous Philippe Clair ? “Rodriguez au pays des merguez” ». Belle Lurette nous donne du « Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir » qui est un film français sorti en 1984 réalisé par Philippe Clair.
(Vilaine te vouvoie ? Pourtant, théoriquement vous êtes deux filles. Me trompe-je ?)
On se calme ! Là vous lâchez du lourd. Personne ne peut plus suivre. Si vous continuez vous allez trouver du pétrole.
« À toi de repérer lequel est le plus con de l’autre… » Non. Je ne joue pas à ça. On est toujours le con de quelqu’un. Dans les nanars il y a les vrais et puis ceux de la critique. Max Pécas semble bien être un véritable générateur de navets. Mais d’un autre côté, s’il a vécu grâce à l’argent rapporté par ses films c’est qu’il avait trouvé son public. Respectons ce public.
« Les gens ont décidément un goût de chiotte en matière de 7e art ! » Non : les gens ont un goût de chiotte ! Parce qu’ils sont « les gens », les autres…
« Aimes-tu les films avec des gladiateurs ? » Je n’ai rien contre la présence de gladiateurs dans un film, mais je n’irai pas voir un film parce qu’il y a des gladiateurs.
Je t’invite à aller voir sur Facebook le post du jour d’un dénommé Gérard Mantore. Il parle d’un chasseur et de ses démêlées avec un ours. Je ne m’imagine pas en tant que chasseur, ni en tant qu’ours, ni même en tant que cavalier prussien (en tant qu’uhlan)…

    15

    Vilaine 28/02/2018

    Cette semaine j’hésite entre les Tuche 3 et la ch’titte famille….

161

JPH 20/02/2016

« quelques instants plus tard, le rêve prend fin » s’écrit « le rêve prend faim » ce qui n’est pas du tout la même chose.

    143

    JPH 20/02/2016

    La pauvre fille doit toucher des pourboires pour manger puisque le paiement des salaires a été supprimé par de récentes et opportunes modifications du droit du travail.

      137

      Borniol 20/02/2016

      Ce qui ne fait pas une différence énorme il faut bien l’avouer,
      même si on est cinq chez moi a vivre sur cette différence.

    132

    JPH 20/02/2016

    Rien que pour Belle Lurette et un peu pour Vilaine (trop fortes elle sont).
    « Je suis Belle Lurette Pécas – Noix, la gardienne d’un trésor familial, injustement méconnu, sauf par Paul Préboist. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Pr%C3%A9boist
    Ne dis pas de mal de Paul Préboist. Il a eu une carrière de 5° à 2° rôles enviables par nombre d’intermittents. Mais surtout il a prêté Savoie à Nicolas Leroidec dans « Bons baisers de partout » (feuilleton radiophonique, réalisé et diffusé entre 1966 et 1974 sur France Inter. Œuvre de Pierre Dac et Louis Rognoni composée de 740 épisodes « Bons baisers de partout » est une parodie des feuilletons d’espionnage des années 1960.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bons_baisers_de_partout Et ça c’est franchement rigolo.

    130

    JPH 21/02/2016

    Pour Belle Lurette et un peu pour Vilaine (trop fortes elle sont). « Je suis Belle Lurette Pécas–Noix, la gardienne d’un trésor familial injustement méconnu, sauf par Paul Préboist. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Pr%C3%A9boist
    Ne dis pas de mal de Paul Préboist. Il a eu une carrière de seconds, voire de troisièmes rôles enviables par nombre d’intermittents. Mais surtout il a prêté Savoie à Nicolas Leroidec dans « Bons baisers de partout » (feuilleton radiophonique, réalisé et diffusé entre 1966 et 1974 sur France Inter. Œuvre de Pierre Dac et Louis Rognoni composée de 740 épisodes « Bons baisers de partout » est une parodie des feuilletons d’espionnage des années 1960 https://fr.wikipedia.org/wiki/Bons_baisers_de_partout Et ça c’est franchement rigolo).

138

Karl Lactaire 20/02/2016

Infâme et navrante copie d’un pisse papier stagiaire du Gorafi !
Ce que ce journaleux d’opérette oublie de dire, c’est que la blondasse connassiforme qui s’improvise aubergiste dans ce bouiboui de culs terreux, ne fait que courir après la carte Gold de l’autre trou du cul, probable représentant multi cartes du meilleur de la bimbeloterie ménagère de province . Elle coure le pourliche en échange d’un sourire niais. Si le bellâtre venait à lui lâcher plus de dix Euros, nul doute que tout cela finirait dans des odeurs aigrelettes de pied et de copulations ancillaires.
Et je ne dis ça que pour l’édification morale de la jeunesse.
Voila.

    143

    Belle Lurette 20/02/2016

    Mais n’est-ce pas une description fidèle du commerce que vous nous faites-là ?
    Quant aux dix euros , j’ajouterais de la verroterie : ça a eu marché …

      135

      JPH 20/02/2016

      Eh, oui ! Pour manger elle doit toucher des pourboires.
      Là-dessus ce n’est pas tout Mme la cinéphile :
      « Je suis Belle Lurette Pécas – Noix, la gardienne d’un trésor familial, injustement méconnu, sauf par Paul Préboist. »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Pr%C3%A9boist
      Ne dis pas de mal de Paul Préboist. Il a eu une carrière de 5° à 2° rôles enviables par nombre d’intermittents. Mais surtout il a prêté Savoie à Nicolas Leroidec dans « Bons baisers de partout » (feuilleton radiophonique, réalisé et diffusé entre 1966 et 1974 sur France Inter. Œuvre de Pierre Dac et Louis Rognoni composée de 740 épisodes « Bons baisers de partout » est une parodie des feuilletons d’espionnage des années 1960.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bons_baisers_de_partout Et ça c’est franchement rigolo.
      Vilaine 20/02/2016 a écrit : « Pecas, c’est bien, mais connaissez- vous Philippe Clair ? “Rodriguez au pays des merguez” ». Belle Lurette nous donne du « Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir » qui est un film français sorti en 1984 réalisé par Philippe Clair.
      (Vilaine te vouvoie ? Pourtant, théoriquement vous êtes deux filles. Me trompe-je ?)
      On se calme ! Là vous lâchez du lourd. Personne ne peut plus suivre. Si vous continuez vous allez trouver du pétrole.
      « À toi de repérer lequel est le plus con de l’autre… » Non. Je ne joue pas à ça. On est toujours le con de quelqu’un. Dans les nanars il y a les vrais et puis ceux de la critique. Max Pécas semble bien être un véritable générateur de navets. Mais d’un autre côté, s’il a vécu grâce à l’argent rapporté par ses films c’est qu’il avait trouvé son public. Respectons ce public.
      « Les gens ont décidément un goût de chiotte en matière de 7e art ! » Non : les gens ont un goût de chiotte ! Parce qu’ils sont « les gens », les autres…
      « Aimes-tu les films avec des gladiateurs ? » Je n’ai rien contre la présence de gladiateurs dans un film, mais je n’irai pas voir un film parce qu’il y a des gladiateurs.
      Je t’invite à aller voir sur Facebook le post du jour d’un dénommé Gérard Mantore. Il parle d’un chasseur et de ses démêlées avec un ours. Parmi les personnages de l’histoire je me sens plus proche du professionnel de santé…

      133

      JPH 20/02/2016

      La pauvre fille doit toucher des pourboires pour manger puisque le paiement des salaires a été supprimé par de récentes et opportunes modifications du droit du travail.
      Suite pour une Gorafiste distinguée :
      « Je suis Belle Lurette Pécas – Noix, la gardienne d’un trésor familial, injustement méconnu, sauf par Paul Préboist. »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Pr%C3%A9boist
      Ne dis pas de mal de Paul Préboist. Il a eu une carrière de 5° à 2° rôles enviables par nombre d’intermittents. Mais surtout il a prêté Savoie à Nicolas Leroidec dans « Bons baisers de partout » (feuilleton radiophonique, réalisé et diffusé entre 1966 et 1974 sur France Inter. Œuvre de Pierre Dac et Louis Rognoni composée de 740 épisodes « Bons baisers de partout » est une parodie des feuilletons d’espionnage des années 1960.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bons_baisers_de_partout Et ça c’est franchement rigolo.
      Vilaine 20/02/2016 a écrit : « Pecas, c’est bien, mais connaissez- vous Philippe Clair ? “Rodriguez au pays des merguez” ». Belle Lurette nous donne du « Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir » qui est un film français sorti en 1984 réalisé par Philippe Clair.
      (Vilaine te vouvoie ? Pourtant, théoriquement vous êtes deux filles. Me trompe-je ?)
      On se calme ! Là vous lâchez du lourd. Personne ne peut plus suivre. Si vous continuez vous allez trouver du pétrole.
      « À toi de repérer lequel est le plus con de l’autre… » Non. Je ne joue pas à ça. On est toujours le con de quelqu’un. Dans les nanars il y a les vrais et puis ceux de la critique. Max Pécas semble bien être un véritable générateur de navets. Mais d’un autre côté, s’il a vécu grâce à l’argent rapporté par ses films c’est qu’il avait trouvé son public. Respectons ce public.
      « Les gens ont décidément un goût de chiotte en matière de 7e art ! » Non : les gens ont un goût de chiotte ! Parce qu’ils sont « les gens », les autres…
      « Aimes-tu les films avec des gladiateurs ? » Je n’ai rien contre la présence de gladiateurs dans un film, mais je n’irai pas voir un film parce qu’il y a des gladiateurs.
      Je t’invite à aller voir sur Facebook le post du jour d’un dénommé Gérard Mantore. Il parle d’un chasseur et de ses démêlées avec un ours. Je ne m’imagine pas en tant que chasseur, ni en tant qu’ours, ni même en tant que cavalier prussien (en tant qu’uhlan)…

      122

      JPH 20/02/2016

      Rien que pour toi et un peu pour Vilaine (trop fortes vous êtes).
      « Je suis Belle Lurette Pécas – Noix, la gardienne d’un trésor familial, injustement méconnu, sauf par Paul Préboist. »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Pr%C3%A9boist
      Ne dis pas de mal de Paul Préboist. Il a eu une carrière de 5° à 2° rôles enviables par nombre d’intermittents. Mais surtout il a prêté Savoie à Nicolas Leroidec dans « Bons baisers de partout » (feuilleton radiophonique, réalisé et diffusé entre 1966 et 1974 sur France Inter. Œuvre de Pierre Dac et Louis Rognoni composée de 740 épisodes « Bons baisers de partout » est une parodie des feuilletons d’espionnage des années 1960.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bons_baisers_de_partout Et ça c’est franchement rigolo.
      Vilaine 20/02/2016 a écrit : « Pecas, c’est bien, mais connaissez- vous Philippe Clair ? “Rodriguez au pays des merguez” ». Belle Lurette nous donne du « Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir » qui est un film français sorti en 1984 réalisé par Philippe Clair.
      (Vilaine te vouvoie ? Pourtant, théoriquement vous êtes deux filles. Me trompe-je ?)
      On se calme ! Là vous lâchez du lourd. Personne ne peut plus suivre. Si vous continuez vous allez trouver du pétrole.
      « À toi de repérer lequel est le plus con de l’autre… » Non. Je ne joue pas à ça. On est toujours le con de quelqu’un. Dans les nanars il y a les vrais et puis ceux de la critique. Max Pécas semble bien être un véritable générateur de navets. Mais d’un autre côté, s’il a vécu grâce à l’argent rapporté par ses films c’est qu’il avait trouvé son public. Respectons ce public.
      « Les gens ont décidément un goût de chiotte en matière de 7e art ! » Non : les gens ont un goût de chiotte ! Parce qu’ils sont « les gens », les autres…
      « Aimes-tu les films avec des gladiateurs ? » Je n’ai rien contre la présence de gladiateurs dans un film, mais je n’irai pas voir un film parce qu’il y a des gladiateurs.
      Je t’invite à aller voir sur Facebook le post du jour d’un dénommé Gérard Mantore. Il parle d’un chasseur et de ses démêlées avec un ours. Je ne m’imagine pas en tant que chasseur, ni en tant qu’ours, ni même en tant que cavalier prussien (en tant qu’uhlan)…

        131

        Vieux Comte 22/02/2016

        Marxiste tendance Groucho, je dis comme le maître après vision d’un peplum: je déteste les films où le tour de poitrine du héros surpasse celui de l’héroïne.

        131

        Belle Lurette 21/02/2016

        Bon , bon , bon , cher Jean Philippe , procédons par ordre :
        Personne n’a oublié le rôle admirable de vendeur d’enclumes à la sauvette de Préboist , d’autant qu’il n’avait pas de doublure radiophonique à l’époque ; un rôle qui a failli le perdre , car il avait de petites poches et ses chaussures ne couraient pas bien vite ; je n’insisterai pas sur le côté sadique de Dac , qui lui faisait recommencer les prises un nombre incalculable de fois , juste pour avoir l’accent de vérité qu’il désirait ( Pialat et Zulawski s’en sont inspirés , fans qu’ils étaient de la bonne grosse gaudriole ) .
        Je ne jette pas la pierre aux cons , je trouve qu’ils sont désarmants : si tu as l’occasion de regarder  » Comment réussir quand on est con et pleurnichard  » , tu comprendras le culte que je voue à ce film , très sincèrement ( et il y a du Audiard dedans ). J’insiste .
        Ce Gérard a de réels talents de conteur , on s’intéresse à l’intrigue jusqu’au bout ; et puis je n’aime pas les chasseurs ( tant qu’ils ne sont pas désarmés ).
        Au plaisir de te lire …

          121

          JPH 22/02/2016

          « Personne n’a oublié le rôle admirable de vendeur d’enclumes à la sauvette de Préboist » Ne parles pas comme ça, tu me fais pleurer d’émotion ; c’est beau comme l’antique !
          « Ce Gérard a de réels talents de conteur » ? Tu es trop bonne. Il m’a été dit que c’était trop long. Mais si on raccourcit on perd le sel de la souffrance du chasseur qui finit par devenir « un chasseur qui sait chiasser. » Nous supposerons qu’y ayant pris goût il aime les films de gladiateurs avec lui dans le rôle de l’ours.

          122

          Belle Lurette 22/02/2016

          Je suis toujours sérieuse : tu as un joli brin de plume .

    129

    Gros Tonio 20/02/2016

    Aaahhh, c’est beau comme du zapiro.

    143

    JB 20/02/2016

    Perso, je la trouve moins connassiforme que la meuf d’un des numéros du Goraf Mag’.
    Mais enfin bon, question d’opinion.

    Ce qui est sûr, c’est que tirer un coup avec une serveuse, c’est devenu très compliqué, couteux et chronophage.

      130

      = :o3 20/02/2016

      Mangez des montres mais recrachez les aiguilles. Ou alors bouffez des montres à laides.

    127

    Calamité Jeanne 21/02/2016

    Ah ! Semblerait que Karl soit passé par l’Hippopomachin.

      139

      Karl Lactaire 21/02/2016

      A l’Hippopomachin, ils font un excellent carré qui veau bien ceux des deux restos d’a côté.

        152

        JPH 21/02/2016

        Et pis (fanny) le carré de Veau l’emporte sur la paire de saucisses de Strasbourg.
        Au-dessus il n’y a que la quinte Flunch.

        134

        Ravaillac 22/02/2016

        Moi qui vous imaginait gourmet… L’hyp popo est certes onéreux mais d’une bien piètre qualité tant en cuisine qu’au service.

138

omer Dalor 20/02/2016

A mon avis, c’est quand elles ont vu son adresse que tout a capoté.
S’il n’avait pas habité la Génétouse, il en serait peut-être allé tout autrement.
Franchement, qui aurait envie d’habiter un bled avec un nom aussi ridicule ?

En plus en cherchant bien La Génétouse dans la Haute Vienne, ça n’existe même pas.

Il y a bien une Génétouze en Charente Maritime, une autre en Vendée et une Géneytouse effectivement en Haute Vienne, mais avec u Y.

lus avez envie d’habiter dans un endroit qui n’existe pas, vous ?

Seule solution pour Aurélien, déménager rapidement.

    132

    Borniol 20/02/2016

    En plus je vois pas pourquoi être gêné, est ce que DSK était gêné ?

132

Udet 20/02/2016

Je croyais que les rencontres étaient gay à l’ Hitripotanus.

132

Photo73 20/02/2016

Certains y ont pensé, ils ont inventé les machines pour se servir soi même : viennoiserie, confiserie, boisson en cannette, ou chaude en gobelet, il suffit de mettre des pièces dans la fente.
Elles font un bruit mécanique, zéro accueil, juste des ampoules pour rendre visible le contenu des tiroirs. Froideur garantie.

135

S.Ange 20/02/2016

Aurélien, toute peine mérite salaire, profite en bien …… avant la nouvelle réforme sur le travail.

140

JPH 19/02/2016

Toutes ces femmes étaient folles de lui.
Elles ont mis fin à une liaison trop intense parce qu’elles avaient peur d’elles-mêmes. Elles ne voulaient pas souffrir d’aimer.
Aurélien aurait dû persévérer. Ce n’est qu’à ce prix qu’il se reproduira et maintiendra ce génome légué par ses ancêtres, cette hérédité obtenue après des siècles de consanguinité et d’alcoolisme, cet ADN qui fait rire aux éclats les fins lecteurs d’exomes.
Insiste Aurélien ! Une erreur est toujours possible. Dieu est avec toi puisqu’il a créé l’alcool pour que les moches aussi aient une chance.

    138

    piano 20/02/2016

    parce que tu crois que les emmener déjeuner à l’Hippopotamus après deux heures de shopping à Super U te permettrait de faire crac boum hue ?

    216

    Ravaillac 22/02/2016

    Allez-y molo avec la consanguinité, on est pas de la noblesse nous autre, on est du peuple, on sait se tenir, on a pas de lignée à faire dégénérer.

134

6nok 19/02/2016

Rassurez-moi c’est bien Louane sur la photo ?
Elle fait un job étudiant pour arrondir ses fins de mois ?

133

Ça vous intéresse ? 19/02/2016

Il est bête ce gars

137

Photo73 19/02/2016

Quand les commerçants ne sont pas aimables, on s’en plaint, quand c’est le contraire, c’est ambigu. Vivent les gens qui ne sourient pas (pour garder le mystère entier) ! 🙂

137

JoBar 19/02/2016

Incroyable !
Il m’est arrivé la même chose.
Aurélien, un conseil : ne paye plus l’addition.

137

Sarcasme 19/02/2016

Pourtant en tant qu’originaire de La Géné- touze, ça devrait mieux se passer pour Aurélien.

142

Lucie 19/02/2016

C’est abusé, les filles comme ça sont indescriptibles

139

tartiflo 19/02/2016

Ce que les femmes peuvent être jalouses ! Tu as le malheur de prendre une ou deux blondes, puis éventuellement un petit noir sur le comptoir, et elles te le font payer !

    147

    Niko Heiser 19/02/2016

    Les mélanges sont déconseillés, c’est bien connu… S’enfiler une brune après ta blonde ça crée des histoires.

      148

      tartiflo 19/02/2016

      Mais en fait c’est peut-être une question d’ordre : l’autre fois j’ai sorti une blonde après avoir consommé avec ma brune, eh bien elle ne me l’a pas reproché ! Elle a même voulu tirer. Du coup, on se l’est fait tourner.

        145

        Niko Heiser 19/02/2016

        T’as bien de la chance, moi ma blonde m’a largué quand j’ai eu l’indélicatesse de tirer la rousse et robert en pleine partie de scrabble…

          142

          tartiflo 19/02/2016

          Ah mince… elle t’a pris la main dans le sac !

          157

          Niko Heiser 20/02/2016

          La main dans le sac pour une histoire de Q (8 points) qui m’aurait permis de garder le PHYSIQUE (scrabble mot compte triple). Trop dég.

143

JB 19/02/2016

Ces caissières, j’vous juuure, toutes les mêmes ! Heureusement, il lui reste sa mère.

168

zepata 19/02/2016

Offrir un café en fin de repas est une invitation tacite d’une taciturne à l’attendre devant la porte de son appart’ après son service dans l’intention de coucher ensemble le soir même. Ou je ne m’y connais pas…

148

Elle fée mes rides 19/02/2016

Aujourd’hui c’est la St Barbat truc née sur un St Archippel et quoi que la Boniface c’est aussi la St Duvallier coûte que macoute. Et pour la ST Mansuetude, on fête aussi les cons : Conon et Conrad. C’est aussi à Nicetas la St philotée de moto de course. Ca fait beaucoup hein, alors juste un dernier : Mesrop. On est né, aîné ou pas, un 19 janvier. Luigi Bocherini et Rika Zaraï comme quoi ça n’a toujours rien à voir. Dans le monde du cinémoche : Jacques Dufilho, Lee Marvin et John Frankenheimer. Du côté de la petite lucarne Steevy Boulay qui est canon. En revanche, un 19/02, sale temps pour les mouches côté prix Nobel. Disparaissent Knut Hamsun, prix Nobel de littérature – Robert Andrews Millikan, prix Nobel de physique – André Cournand, prix Nobel de physiologie et médecine – Deng Xiaoping prix Nobel de la paix suite à l’affaire de la place Tien an Men. Anecdotes du 2 fév. La loi de sûreté générale, adoptée par le Corps législatif permet d’interner ou d’expulser toute personne ayant déjà subi des condamnations politiques : des suspects sont arrêtés dans toute la France, une centaine sont déportés en Algérie. En 2016 ? En 1858. Déclaration d’indépendance de Chypre. Bernard Tapie devient président de l’Olympique de Marseille. Saparmurat Niyazov, président à vie du Turkménistan. Deux femmes ont été condamnées à mort en vertu du Code criminel dérivé de la loi islamique, la charia, pour « comportement contre nature » à Bossasso, Somalie. Crash d’un Boeing 727 d’Iberia près de Bilbao. Crash d’un Ilyushin 76MD militaire iranien dans le sud de l’Iran. Bon week-end ou bon weekend selon votre génération.

    145

    zepata 19/02/2016

    Bonne feinte se mène par le bout du pif las.

126

social-traître 19/02/2016

Pourtant il avait payé l’addition, merde !
Toutes les mêmes…..

    134

    Ravaillac 19/02/2016

    Payer l’addition ? Jamais le premier soir !

      151

      Niko Heiser 19/02/2016

      Essaye un peu pourboire !

      143

      social-traître 19/02/2016

      Non tu payes l’addition uniquement le premier soir !

      Apres tu lui expliques que l’homme et la femme sont égaux en droits et obligations pécuniaires notamment…..

          146

          Camille 20/02/2016

          J’ai résolu ce problème : je suis les deux !

          139

          Udet 20/02/2016

          Ah bon t’ es plus Charlie?

          127

          Camille 20/02/2016

          On se connaît , bel aviateur ?

          131

          Udet 21/02/2016

          ça dépend, tu fais combien de chevaux?

    141

    Photo73 20/02/2016

    c’est là que le charme se rompit. Le sourire pour le côte commercial, avenant, et une fois les achats concrétisés, ça devient inutile de continuer, mais plutôt se concentrer sur le prochain client potentiel. Vive le bruit du tiroir caisse ! 🙂 ou du lecteur de CB, plus discret.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *