Mourir de vieillesse rallongerait la durée de vie de dix ans en moyenne

43 Publié le 16/03/2016 par La Rédaction

C’est le résultat choc d’une étude américaine regroupant des chercheurs de l’Institut National d’Études Démographiques et des chercheurs en maladies neurologiques.

 

Selon cette étude, tous les gens mourant de maladies, notamment de cancers ou de maladies neurodégénératives, verraient leur durée de vie se réduire de plusieurs années. « Sur un échantillon de mille personnes, représentatif de la population mondiale, on a constaté que les personnes mourant de vieillesse vivaient en moyenne sept à huit ans de plus que les personnes emportées par une maladie » explique Justin Peace, 39 ans, originaire de la Californie. « L’écart peut même aller jusqu’à 13 ans de moyenne pour ce qui concerne les personnes victimes d’accidents de la route et 15 ans pour les victimes de suicide » ajoute-t-il.

Une nouvelle qui a été accueillie avec enthousiasme par de nombreuses associations d’accueil aux personnes âgées. « C’est une formidable découverte » a d’ailleurs déclaré Sébastien Mage, fondateur de l’association « tous avec Julien Lepers», avant d’ajouter : « Si les personnes âgées se rendent compte qu’en vieillissant, elles augmentent leur espérance de vie, elles pourront enfin avoir hâte de vieillir et de mourir avant les maladies»

Si le groupe de chercheurs américains se félicite des conséquences positives de ses travaux, il ne souhaite pas en rester là. Il travaillerait déjà sur une autre étude tendant à démontrer que mourir jeune pourrait raccourcir la durée de vie de plusieurs décennies.

Publicité
Publicité