Pour tenter de tuer des djihadistes, le prochain Paris-Dakar se déroulera sur les terres de l’Etat Islamique

26 Publié le 12/10/2016 par La Rédaction
sportpoint

Le gouvernement a décidé d’utiliser la capacité meurtrière du Paris-Dakar dans son combat contre Daesh en organisant l’épreuve sur les terres de l’Etat Islamique.

À quelques mois du départ, l’équipe chargée d’organiser l’événement a déjà bien avancé dans l’organisation. À la surprise générale, Manuel Valls s’en est mêlé en prétextant l’état d’urgence : « Quand j’ai constaté le nombre d’innocents tués chaque année pendant les différents Paris-Dakar, j’ai immédiatement pensé qu’il fallait en profiter pour aider l’armée française dans sa guerre contre Daesh, en allant courir sur les terres de l’Etat Islamique ».

Cette perspective pour 2017 enchante les journalistes qui couvriront la compétition. C’est le cas de Lionel Chamoulaud : « C’est formidable ! On commençait à se lasser des victimes innocentes du Dakar. Que les personnes percutées par les véhicules soient des djihadistes apportera un nouvel élan, dont le Dakar a bien besoin pour redorer son image ».

Les écuries automobiles ne sont pas en reste, Peugeot ne cache pas son enthousiasme par l’intermédiaire de son champion Sébastien Peterhansel : « Je ne pensais pas dire ça un jour, mais j’ai hâte de rejoindre la Syrie ! Non seulement ce sera plus facile pour notre conscience de tuer des terroristes, mais en plus pour se ravitailler en essence ce sera beaucoup plus facile : le sol de Daesh est tellement riche en or noir. Et puis, personne ne nous reprochera cette fois de polluer l’Etat Islamique. Quelle chance ! »

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité