La menace physique n’augmenterait que de 13% la rapidité des démarches administratives

51 Publié le 02/02/2017 par La Rédaction
STUDIO GRAND OUEST

Selon une étude menée par des chercheurs du CNRS entre 1990 et 2015 au sein de différentes administrations françaises et européennes, la menace physique ne permettrait d’accélérer la vitesse des démarches administratives que de 13% en moyenne. L’analyse du Gorafi.

 

Dans cet imposant rapport de près de 800 pages, les chercheurs ont mis en évidence l’extrême volatilité des résultats en fonction des méthodes employées. « Dans le cas d’un renouvellement de permis de conduire, menacer du poing permet de gagner entre 1 et 3 jours sur le délai initial (pouvant aller de 6 à 28mois, NDLR), ce qui est très peu. Avec une arme blanche, la procédure s’accélère sensiblement, puisque l’on peut gagner de 6 à 8 jours, voire davantage si la lame est rouillée » explique ainsi le professeur Lantier.

Ce gain de temps est toutefois jugé insignifiant au regard des peines encourues sur le plan pénal. Dans leurs conclusions, les chercheurs invitent donc les administrés à recourir à d’autres méthodes d’intimidation plus sophistiquées. « Les résultats sont sans appel. Se procurer l’adresse d’un employé de la préfecture, rôder autour de chez lui la nuit, déposer dans la boîte aux lettres des photos de ses enfants avec les yeux troués et clouer des animaux morts sur sa porte permettent, dans 90% des cas, d’obtenir son permis en moins de 8 semaines. »

Insulter les joueurs de l’équipe de France, moins efficace que prévu

Dans une étude à paraître, les équipes du professeur Lantier se sont également penchées sur l’impact des invectives lors des retransmission des matchs de l’équipe de France. « Insulter les joueurs tricolores à travers son téléviseur ne permet de renverser de façon favorable le cours d’un match que dans 20% des cas. » Avec un cas particulier puisque ce chiffre descend à seulement 3% lorsqu’ Adil Rami est titularisé au sein la charnière centrale.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité