Penelope Fillon aurait touché 20.000 euros pour avoir rédigé les excuses de son mari

55 Publié le 07/02/2017 par La Rédaction
DAVOS/SWITZERLAND, 24JAN08 - Francois Fillon, Prime Minister of France looks thoughtful during the session 'France on the Move' at the Annual Meeting 2008 of the World Economic Forum in Davos, Switzerland, January 24, 2008. Copyright by World Economic Forum swiss-image.ch/Photo by Remy Steinegger +++No resale, no archive+++

C’est une nouvelle révélation qui accable le camp Fillon : sa femme, Pénélope, aurait touché 20.000 euros pour avoir rédigé les excuses de son mari lors de la conférence de presse d’hier.

« Sans Penelope, ce discours n’aurait jamais vu le jour » affirme l’entourage de François Fillon quand on lui demande si les 20.000 euros qu’elle a touchés pour le rédiger sont justifiés. « Le talent, ça se paie. Et Pénélope en a tellement qu’elle n’a eu qu’à trouver la formule ‘je m’excuse’. Le reste du texte était secondaire, et c’est un stagiaire qui l’a écrit. Nous précisons que tout cela est légal. Prétendre le contraire, c’est faire partie du système ».

En guerre contre les journalistes, Penelope Fillon défend son travail et son salaire avec aplomb : « En apprenant la somme que j’ai touchée aujourd’hui, certains médias du système joueront les offusqués, mais François répète quand même trois fois ma formule ‘je m’excuse’ ! J’aurais pu décemment demander le double, mais l’acharnement des médias m’a contrainte à accepter d’être sous-payée ».

Notre enquête révèle également que, comme d’habitude, François Fillon a travaillé en famille. Son fils aurait lui aussi participé à la bonne tenue de cette conférence de presse en lançant l’impression des fiches du candidat Les Républicains, comme l’assume François Fillon en privé : « Il adore l’informatique, ça semblait logique de lui confier la lourde tâche de cliquer sur ‘imprimer’. C’est un geste qu’il maîtrise à la perfection, je suis fier de mon fils, et ça vaut les 10.000 euros qu’il a gagnés lors de cette mission ».

Publicité
Publicité