Facebook : après avoir lu une nouvelle tribune d’un de ses amis sur l’abstention, il décide de voter Le Pen

39 Publié le 04/05/2017 par La Rédaction
© listock / luchezar

Cette fois, c’est sûr, Rémy, 34 ans, sait enfin pour qui il va voter dimanche. Et son choix, il le doit à l’énième tribune sur l’abstention d’un de ses amis sur Facebook. Explications.

 

« Cela faisait dix jours que je me faisais injurier indirectement par mes contacts à travers des commentaires sur l’abstention et le vote blanc », confie Rémy. « Au début, les comparaisons avec les années 30, la collaboration et le Vel’ d’Hiv’ ne me gênaient pas trop. Puis, un jour, un de mes amis nous a comparés à la Suisse. C’est là que je me suis dit que ça allait trop loin ».

Le jeune homme se rend alors compte que toutes ces mises en cause viennent toujours du même camp, celui des électeurs d’Emmanuel Macron. « J’ai cherché dans tout mon historique le même genre de tribune de la part des partisans de Le Pen et je n’ai rien trouvé. J’ai aussitôt pris ma décision ». Guillaume assure ne « rien regretter » : « Je n’ai jamais été aussi tranquille, la plupart de mes contacts m’ont bloqué ou retiré de la liste de leurs amis, je ne vois plus passer aucun post agressif, je me sens super bien ! ».

Le fait que Guy Bedos et Frigide Barjot aient récemment appelé à voter pour Macron a également conforté le trentenaire dans sa décision. Et ce dernier de conclure : « Et puis, comme de toute façon on n’a pas arrêté de me dire que s’abstenir, c’était pareil que voter Le Pen, je me dis « autant voter pour quelqu’un » ».

Publicité
Publicité