Thomas Pesquet forcé de travailler chez Flunch après avoir refusé deux offres d’emploi

35 Publié le 28/06/2017 par La Rédaction
© NASA / BILL STAFFORD

Thomas Pesquet, ancien astronaute devenu chercheur d’emploi après son retour sur Terre, a été forcé d’accepter un emploi chez Flunch à cause de la nouvelle règle imposée par Macron.

 

En effet, Emmanuel Macron avait stipulé qu’il ne serait plus possible de refuser deux offres d’emploi raisonnables de suite sous peine de ne plus recevoir d’allocations chômage. « Le problème est que l’offre d’emploi de Flunch n’était pas vraiment raisonnable sachant qu’elle ne correspondait pas du tout à mon domaine », précise Thomas Pesquet, qui se dit « absolument pas qualifié pour porter une charlotte sur la tête en cuisine ».

Ayant déjà rencontré quelques problèmes d’adaptation, l’ancien habitant de l’ISS explique s’être fait crier dessus à plusieurs reprises pour avoir refusé de retirer sa combinaison d’astronaute durant ses heures de travail. « Mais il y a une certaine solidarité avec les collègues qui, eux aussi, ont dû quitter le monde réel pour venir travailler chez Flunch », dit-il après avoir demandé à un client s’il préférait de la purée ou des frites avec ses boulettes. « Je vais avoir besoin d’encore un peu de temps pour m’habituer à la nourriture », note-t-il d’ailleurs en référence à sa consommation alimentaire sur son lieu de travail. Heureusement, l’ingénieur aéronautique de formation et serveur junior chez Flunch trouve ses propres astuces afin de supporter sa nouvelle transition : « Pour tenir le coup, j’ai parfois le temps de parler à ma famille sur Skype pendant les pauses ».

Publicité
Publicité