Thomas Pesquet forcé de travailler chez Flunch après avoir refusé deux offres d’emploi

35 Publié le 28/06/2017 par La Rédaction
© NASA / BILL STAFFORD

Thomas Pesquet, ancien astronaute devenu chercheur d’emploi après son retour sur Terre, a été forcé d’accepter un emploi chez Flunch à cause de la nouvelle règle imposée par Macron.

 

En effet, Emmanuel Macron avait stipulé qu’il ne serait plus possible de refuser deux offres d’emploi raisonnables de suite sous peine de ne plus recevoir d’allocations chômage. « Le problème est que l’offre d’emploi de Flunch n’était pas vraiment raisonnable sachant qu’elle ne correspondait pas du tout à mon domaine », précise Thomas Pesquet, qui se dit « absolument pas qualifié pour porter une charlotte sur la tête en cuisine ».

Ayant déjà rencontré quelques problèmes d’adaptation, l’ancien habitant de l’ISS explique s’être fait crier dessus à plusieurs reprises pour avoir refusé de retirer sa combinaison d’astronaute durant ses heures de travail. « Mais il y a une certaine solidarité avec les collègues qui, eux aussi, ont dû quitter le monde réel pour venir travailler chez Flunch », dit-il après avoir demandé à un client s’il préférait de la purée ou des frites avec ses boulettes. « Je vais avoir besoin d’encore un peu de temps pour m’habituer à la nourriture », note-t-il d’ailleurs en référence à sa consommation alimentaire sur son lieu de travail. Heureusement, l’ingénieur aéronautique de formation et serveur junior chez Flunch trouve ses propres astuces afin de supporter sa nouvelle transition : « Pour tenir le coup, j’ai parfois le temps de parler à ma famille sur Skype pendant les pauses ».

Publicité
Publicité

35 avis éclairés

65

Sanglier intrépide 02/07/2017

Pour une fois je ne vais pas faire de 2nd degré.

Est-ce que vous savez que dans certains landers allemands où la prostitution est légale, certaines femmes ouvrières sont obligés d’accepter des emplois de prostituées à peine de se retrouver sans droit?

Je dis ça je dis rien mais l’Allemagne est supposé être notre modèle éternel.

Faites ce que vous voulez de ça.

    87

    Sanglier intrépide 02/07/2017

    Pour une fois je ne vais pas faire de 2nd degré.

    Est-ce que vous savez que dans certains landers allemands où la prostitution est légale, certaines femmes ouvrières sont obligés d’accepter des emplois de prostituées à peine de se retrouver sans droit? Etant au chômage, elles ne peuvent pas refuser plus de trois emplois de leur catégorie, un peu comme chez nous. Et comme bien sûr ces femmes sont parfaitement libres de se prostituer, n’est-ce pas?

    Je dis ça je dis rien mais l’Allemagne est supposé être notre modèle éternel.

    Faites ce que vous voulez de ça.

      50

      Sanglier intrépide 02/07/2017

      Et désolé pour le doublon.

55

piano 29/06/2017

ce que je me demande; si on dit solution, c’est pourquoi Pesquet

49

ribiere thierry 28/06/2017

Je trouve déplorable de se foutre des personnes qui bosse comme des malade pour toucher juste un petit salaire
Et qui a des jeune étudiants qui on rien pour financer leur étude car l état français les on oublier car flunch leur propose des contrats pourthomas pesquet je trouve formidable se qui la fait en plus vues le salaire qui la reçu je ne crois pas qu’il va manger cher flunch juste que les personnes respect se qui se lève l âme pour bosser merci pour eux

    70

    bec 29/06/2017

    Könnten Sie bitte dasselbe auf französisch auffassen ?

69

B.Molle 28/06/2017

Pourtant T. Pesquet avait postulé pour 2 postes relativement modestes : président de la République voire 1er ministre, postes pourvus en son absence.

Moralité : qui va dans l’espace perd sa place.

66

Udet 28/06/2017

Avoir effectué 3136 tours de la Terre et atterrir dans un flunch, c’ est mieux qu’ un sprotch.

61

JPH 28/06/2017

Le plus pénible est que chez Flunch il va devoir faire sa com lui-même.

68

DuckySmokeTon 28/06/2017

C’était prévu.
Pesquet va mettre en pratique ses travaux dans l’espace pour lancer un menu cuisine moléculaire.

48

Mireille 28/06/2017

Bah y’a pire ! Ils auraient pu lui proposer de faire dermatozoïde ou dame pipi !

66

JP TETACLAK 28/06/2017

« Thomas, plutôt que de leviter au dessus des pommes de terre 🌍 vapeur, va faire un tour en cuisine, ya la station Mir express qui t’attend.. »

54

jean bec 28/06/2017

QUEL CON ! IL SUFFISAIT QU’IL ECRIVE SUR SON C.V. QU’IL ÉTAIT “UN PEU MOTIVÉ ” pour travailler chez Flunch et il était revoyé immédiatement dans l’Espace Macron.

56

jéglisséchef 28/06/2017

Il faut qu’il redescende sur terre, la gravité de l’emploi n’a pas pu lui échapper, il ne peut pas l’éviter.

52

Hum 28/06/2017

En pus, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il s’est un peu gouré sur la taille des vêtements.

    77

    jean bec 28/06/2017

    Karl Lagerfeld ne doit pas être fier de sa “Création”. Polemploi croule sous le nombre d’offres d’emploide mauvais couturiers.
    et en plus, il se vante de sa Franchouillardise.

      69

      Madame Olivier 29/06/2017

      3h38, j’ai des frissons.

        46

        JB 29/06/2017

        Pas de ma faute, je suis un insomniaque pathologique.
        Alors pour passer le temps, je commente les articles du Goraf jusqu’à 5H47 (environ).

          80

          Madame Olivier 29/06/2017

          Pensez à Thomas Pesquet qui devait dormir 30 minutes toutes les heures et demi (une journée pour lui). Sacré jet lag !

56

Hum 28/06/2017

Encore une fois on n’y croit pas : tout le monde sait que chez flunch les accompagnements sont servis par… les clients eux même, alors qu’ils sortent des chiottes sans le laver les mains, qu’ils goûtent les légumes pour remettre la cuiller de service dans le plat et que t’es obligé de te cogner le morveux qui veut prendre la dernière portion de frites.

    55

    Hum 28/06/2017

    obligé de cogner, pardon..

62

ribouldingue 28/06/2017

Il va pas nous faire chier le thomas faire le ramasse poussière n’a jamais tué personne.

57

Jb 28/06/2017

Encore heureux ! ce type à quand même passé ses 12 derniers mois à rien branler en apesanteur aux frais du contribuable, et à poster ses photos de vacances sur sa page Facebook !
Allez au boulot feignasse !

    52

    Gros Tonio 28/06/2017

    Six mois, pas douze. Faut pas exagérer non plus.

      46

      Chabian 28/06/2017

      c’est pas une raison pour rester dans la lune. Il doit revenir à la réalité, les grèves, les retenues sur salaires, l’allongement de la durée de travail avant la retraite, qui est diminuée, et les cons de clients qui râlent sur la nourriture de merde (lui mange encore des petits comprimés ramenés de l’espace ?). Même quand on s’envoie en l’air, il y a la face cachée et son lot de surprises.

        102

        JB 29/06/2017

        Ouais et c’est Long comme laCune.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *