La ministre de la Santé annonce un douzième vaccin pour protéger les enfants contre les onze autres

116 Publié le 21/07/2017 par La Rédaction
© FatCamera

Confrontée à l’inquiétude d’une partie de l’opinion publique, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a tenu à se montrer rassurante en annonçant l’arrivée d’un douzième vaccin obligatoire qui aura pour objectif de protéger les enfants contre les onze autres vaccins.

 

Pour la ministre de la Santé, c’est l’application stricte du principe de précaution. « Il est difficile d’anticiper l’impact de tous ces vaccins consécutifs et on ne peut pas totalement exclure l’hypothèse d’une réaction en chaîne qui conduirait à l’apparition de nouvelles maladies très résistantes ou à des mutations génétiques majeures. C’est donc une décision de bon sens ».

Pour ne prendre aucun risque, le gouvernement a donc décidé d’imposer ce nouveau vaccin préventif ainsi qu’un treizième pour les enfants qui réagiraient mal au douzième. La ministre de la Santé envisage également d’augmenter graduellement le nombre de vaccins, pour atteindre les 2500 vaccins obligatoires à l’horizon 2022. Le projet à terme étant de placer l’ensemble de la population sous perfusion constante d’anticorps.

Le président de la République est monté au créneau pour apporter son soutien à sa ministre et à ce qui apparaît désormais comme un véritable projet de société. « L’organisme des Français est trop faible. Notre objectif est d’avoir une population active qui ne tombe plus malade, qui n’a plus besoin de se reposer et qui peut travailler sans interruption pour cotiser davantage et ainsi financer la suppression de l’ISF ».

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité