McDonald’s – Des frites adoptent une potato égarée comme l’une des leurs

47 Publié le 23/08/2017 par La Rédaction
Crédits :Floortje :Johnnieshin

C’est un geste d’humanité qu’on aimerait voir plus souvent. Hier, une potato servie par erreur un sein d’un Golden Menu « Big Mac – Frites – Coca » a immédiatement été secourue par les frites qui l’ont adoptée comme l’une des leurs. Et ce, au détriment de plusieurs décennies de rivalité. Récit.

 

La scène s’est déroulée hier au McDonald’s de Montpellier Aubrussum à la sortie de l’autoroute A9. Alors qu’elle s’attend à être servie avec une douzaine de potatos pour accompagner le sandwich d’un client, Vicky, la plus jeune d’entre elles, est cueillie à la sortie du grill par un cuisinier boutonneux. Étourdi, celui-ci l’ajoute à un grand bac … de frites. « Tout s’est passé très vite, comme dans un mauvais rêve. J’ai été saisie d’un coup hors de l’huile. Les autres ont essayé de me rattraper, de me faire redescendre, mais c’était trop tard : dix secondes plus tard, j’étais lâchée au milieu d’une vingtaine de frites adultes » raconte-t-elle, recouverte de ketchup.

Mais là, sur le plateau gras et sous les néons grésillants du restaurant, la magie opère. Contre toute attente, les frites portent immédiatement secours à la jeune potato faisant fi d’années de conflit. « Elles m’ont tout de suite prise sous leur aile. Elles m’ont répété que je ne devais pas avoir peur, que j’étais en sécurité et qu’on allait retrouver les miennes. La plus grande d’entre elles – Killian – a même demandé à ce que les autres me fassent une place dans la sauce Deluxe », se souvient-t-elle émue.

Vers un assouplissement des relations frites/potatoes?

Aussi anecdotique que cela puisse paraître, l’événement est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire des patates frites. « Quand on connaît la rivalité qui oppose les deux communautés, le geste des frites ouvre des perspectives excitantes », analyse le professeur Blaise Girard. « Dans ce contexte, on pourrait espérer un assouplissement des relations frites/potatoes dans les dix prochaines années » ajoute-t-il depuis la piscine à boules du restaurant.

Un geste d’autant plus important qu’il contraste avec les récents évènements du McDonald’s de Bruie-Auriac. Pour rappel, en 2015, une petite frite retrouvée par erreur au sein d’une « boîte de 6 » y avait été réduite en miettes sans ménagement par les nuggets.

Publicité
Publicité