Sous la pression, le MEDEF retire son slogan «Chômeurs, regarder la télé toute la journée n’est pas un travail!»

37 Publié le 21/09/2017 par La Rédaction
iStock
iStock

Voulant créer le buzz, le syndicat patronal a dû faire marche arrière après avoir proposé un slogan dans le cadre d’une campagne de formation des chômeurs. Reportage.

Le MEDEF l’assure : il n’a pas voulu choquer ces « gens qui ne travaillent pas et qui passent la journée sur leur canapé » explique un des responsables de l’opération. « Nous voulions juste rebondir sur un cliché connu»  mais toujours dans l’humour et le respect d’autrui, même quand il s’agit de gens, qui, pour certains, « ne sont pas dans la recherche active d’un emploi mais plutôt à lire leur magazine télé » a précisé un autre. Dans tous les cas, la campagne a été supprimée, les imprimés et logos détruits et le graphiste responsable de la campagne a été licencié par SMS et sans indemnités.

Mots clés : ,
Publicité

37 avis éclairés

6

micky 25/09/2017

Décidément, le medef n’aime pas le télétravail…

17

B.Molle 23/09/2017

Maydef, maydef…on coule !

    15

    Julio 23/09/2017

    C’est un message de la p’tite annick ?

    17

    Klitisse Woude 24/09/2017

    va alé gliz
    méa cool pas

24

Chapodpaye 21/09/2017

Bien sûr que si c’est un travail!! Si vous croyez que regarder Les fanges de la réalité, 4 mariages pour une thune de miel, Les peines du shopping ou Chérie c’est moi le chiant c’est facile et bah faites-le le medef!! Je vous parie une indemnité de chomage que vous ne tenez pas une demi-heure sans vous mettre fissa en grève, une banderole « Pitiééé » collée aux fesses

19

JPH 21/09/2017

Double effet qui se coule !
En premier le slogan fienteux qui ne surprend personne de la part du MEDEF, en deux l’accentuation par le vidage et le mode de vidage des esclaves rendus responsable de l’œuvre.
Cerise sur le gâteau ça ne coûte pas un rond puisqu’ils n’ont pas été payés et virés sans indemnité.
Qu’est-ce qu’ils rigolent chez Gattaz !

22

ribouldingue 21/09/2017

En réponse à ce mépris patronal, un million de chômeurs ont décidés de s’associer pour créer une entreprise de pin’s à l’effigie du médef, qui représente un doigt d’honneur avec le slogan suivant : un million de chômeurs mettent un doigt au cul à Gattaz.

16

jb 21/09/2017

Actu ! La vioque, richissime héritière de l empire des cosmétiques l Oréal a fini par passer l arme à gauche.
Je m en vais de ce pas demander une reconnaissance de filiation (on sait jamais, des fois mon grand père l ait croisé…)

16

Andy Rigeable 21/09/2017

Le MEDEF devient schizophrène…
Si plus personne ne squatte le canapé devant la télé, qui achètera leur merde ?
Comme disait un célébré accidenté de la route, …
« On est cernes. »
Le temps de cerveau disponible, ils pourraient l’essayer sur le leur pour voir…

    20

    Andy Rigeable 21/09/2017

    Court circuit garanti sans facture.

    16

    XC 22/09/2017

    Très juste, le problème n’est pas qu’ils passent leur temps devant la télé à ne rien foutre, le problème est qu’ils ne profitent pas de leur temps libres à consommer les biens et les services payés grâce aux allocs fournies par des salariés sous-payés produisant les biens et services qui enrichissent ceux qui ont créer les chômeurs. Bon mais ça c’est des raisonnements trop compliqués de néo-keynésiens qui ne valent pas grand chose face à la pensée quasi unique d’un monde devenu néo-libéral.
    Voilà c’est dit ! Ah ‘tain ! Ça fait du bien !

      19

      bec 22/09/2017

      Petite précision: les « allocs » représentent le versement d’une assurance pour le préjudice du chômage, allocs qui ne sont touchées que par ceux qui ont dûment cotisé à cette assurance.
      Et personnellement, je n’apprécie pas vraiment que l’on se foute de la gueule des chômeurs !
      Cornegidouille !

      18

      Andy Rigeable 23/09/2017

      Petite précision moi aussi.
      Quand je disais « Le temps de cerveau disponible, ils pourraient l’essayer sur le leur pour voir », je parlai des sombres conna**s du medef bien sur.
      Surpayés à coups de jetons de présence même (surtout ?) quand ils coulent leur boite (expérience vécue Andy? Non non…).
      Et oui, je sais, sur le Gorafi, faut faire du 2nd, troisième et autre degré mais là c’est pas le cas.
      Medef: Vous êtes de sombres connards…

17

Phil Defer 21/09/2017

Bien vu le choix du sosie de Philippot bouffi pour illustrer l’article.

17

King Julian 21/09/2017

Ça regarde la télé, ça passe des plombes à la terrasse des cafés sans rien consommer, ça vote Mélenchon ou Lepen, putain si ça tenait qu’à moi j’te foutrait tout ça dehors !!
(avis sponsorisé par « Ça&Co »).

20

JB 21/09/2017

C’est faux !
Les chômeurs ne passent pas leurs journées à regarder la télé !
Ils la passent aussi (et surtout) sur Youporn (et également, un peu, sur le Gorafi).

    20

    JB 21/09/2017

    j’ai oublié de dire : « preum’s »

          21

          King Julian 21/09/2017

          C’était dans l’horoscope.

          15

          JB 21/09/2017

          pour une fois qu’il se plante pas …

          26

          Gros Tonio 21/09/2017

          L’horoscope, c’est de la daube. Les entrailles de poulet, c’est plus précis. Non seulement t’es viré, mais en plus tu dois rembourser les heures où tu roupillais sur le clavier de ton ordi.

          21

          JB 21/09/2017

          Ca va … tant qu il me demande pas de rembourser les heures passées devant le goraf …

          17

          JPH 23/09/2017

          Ah ! Mon bon Gros Tonio,
          Je vois bien que tu n’es pas dans la fabrique de l’information.
          L’horoscope c’est bien. En effet ça t’annonce l’avenir en fonction des astres, mais en outre c’est corrélé par des examens d’entrailles de plusieurs espèces, et encore par le tarot, et en plus par la boule de cristal corrigée du pifomètre du scientifique préposé.
          Non Gros Tonio, en vérité je te le dis, l’horoscope est un acte de vérité produit par des gens de qualité dont la probité et le sérieux ne peuvent être mis en doute ; enfin, pas plus que la compétence des nucléocrates ou le dévouement désintéressé du personnel politique.

          18

          JPH 23/09/2017

          « Non seulement t’es viré, mais en plus tu dois rembourser les heures où tu roupillais sur le clavier de ton ordi. »
          Oui.
          Bien évidemment.
          Et il nous file la thune pour qu’on puisse aller boire !

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *