Le public de Quotidien gêné par la tension sexuelle entre Martin Weill et lui-même

14 Publié le 26/09/2017 par La Rédaction

Abonné aux duplex aux quatre coins du globe, le reporter Martin Weil était de passage sur le plateau de Quotidien pour dresser un bilan des victimes de l’ouragan Irma. Malheureusement, dès le début de sa chronique, le public a été pris en otage par la forte tension sexuelle qui s’est installée sur le plateau entre le journaliste et lui-même. Reportage.

À  peine sa chronique entamée, le reporter, vêtu d’une chemise bleu ciel assortie à un jean brut APC, s’interrompt avant de fixer longuement la caméra à laquelle il commence à adresser quelques clins d’œil goguenards. « C’était terrible, raconte l’un des participants. Au début, il y a eu quelques rires gênés, les gens pensaient que c’était pour un sketch d’Eric et Quentin. Mais non, il avait tout simplement croisé son reflet dans la caméra. »

Rappelé à l’ordre par Yann Barthès, le reporter poursuit sa chronique non sans adresser régulièrement des coups d’œil furtifs au prompteur et en rigolant à la plupart de ses traits d’esprit que le public ne saisit pas. « Même le chauffeur de salle ne savait pas quand nous faire signe, raconte l’un des spectateurs ayant changé de place pour aller au dernier rang. Il détachait les syllabes de chaque mot en parlant de sang, de chair broyée, de terrains dévastés, la pression était insoutenable. Heureusement, sa chronique s’est terminée avant qu’il ne déboutonne le dernier bouton de sa chemise. »

Pas encore de sanction du CSA

Si l’incident n’a pas encore été signalé au CSA, il se peut que tous les membres de l’émission n’aient pas cette chance. En effet, depuis plusieurs semaines, de nombreux téléspectateurs ont rapporté avoir été très gênés par la taille des chevilles d’Hugo Clément et le gigantesque melon trônant sur le bureau de Yann Barthès au centre du plateau.

Publicité
Publicité

14 avis éclairés

68

Le Bar Atteint 27/09/2017

Ou la!… Ce foutre de la gueule d’un chroniqueur de Quotidien c’est pas très Charlie. Les gens sont pas prêts..

55

Andy Rigeable 27/09/2017

Expérience sociale:
Normalement, même sur le Gorafi c’est chaud:
« Un journaliste, c’est une p*** ou un chomeur… « 

50

Hum 27/09/2017

Remarquez le sourire niais alors qu’il est légèrement penché en avant. Que se passe-t-il hors du champ de la caméra ?

52

DuckySmokeTon 26/09/2017

On s’en branle !

83

Chloé 26/09/2017

Ils ont du contracter l’Éléphantiasis avec tous ces voyages en pays exotiques.

64

King Julian 26/09/2017

Un narcissique dans le PAF !!!??? Pas possible !! Merde alors, ça c’est un scoop !

55

JPH 26/09/2017

Je suis choqué ! (J-F Copé)
Je constate (ça ne marche pas avec « bitsap ») que les aviseurs uniquement préoccupés d’un premier jet ne lisent même plus les titres des articles. Les fonds éditoriaux ont quant à eux été abandonnés depuis des lustres ce qui laisse toute liberté aux stagiaires pour écrire n’importe quoi dans un français très approximatif.
À propos de l’article : il est vrai que le spectacle des démonstrations de l’amour que se porte Martin Weil sont gênantes. L’impudeur est abusive. Mais comprenons ce petit bonhomme, il est bien avec lui-même, ses migraines arrivent juste quand il n’a pas envie de se faire l’amour et quand il se touche il le fait dans le respect de sa sensualité.
Quant à son impudeur, rien de grave ; un rapide séjour chez Cyril Hanouna le guérira vite, quelques coups de cravache, deux trois crachats, beaucoup de mépris et le petit Martin reviendra à son job complètement réadapté.
Mais, puisque certains 10 vergent, allons-y Alonzo !
Tite blagounette paroissiale prot :
Antoine se rend chez son ami Alexandre et lui dit :
– « J’ai une liaison avec la femme du pasteur et nous avons envie de faire l’amour. Peux-tu me rendre service et le retenir au temple une heure de plus après le culte ? »
Alexandre est un peu ennuyé par cette demande mais comme Antoine est son ami il finit par accepter.
Après le culte Alexandre engage donc la conversation avec le pasteur et lui pose plein de courtes questions stupides et ridicules pour l’occuper.
Au bout d’un certain temps, le sage pasteur devient suspicieux ; il finit par demander à Alexandre où il veut au juste en venir avec toutes ses questions sans intérêt. 
Alors, pris de remords, submergé par la honte et la culpabilité, Alexandre finit par avouer :
– « Voilà Monsieur le Pasteur, mon ami est en ce moment en train de faire l’amour avec votre femme qui est sa maîtresse et il m’a demandé de vous tenir occupé pendant une heure. »
Le pasteur sourit et posant sa main sur l’épaule d’Alexandre, lui dit :
– « À ta place Alexandre, je me dépêcherais de rentrer à la maison. Mon épouse est morte il y a deux ans… »
***************
Pas prem’s
Mais pour l’instant le plus long !

    44

    26/09/2017

    C’est pas la longueur qui compte

      72

      Maître Folace 26/09/2017

      C’est la façon dont on sancerre…

89

Jb 26/09/2017

Encore une histoire de branlette ??!
Mais vous le faites exprès ou quoi ?

47

Mayen 26/09/2017

Ce n’était pas tôt! Tant mieux !!!!

57

A.Liéné 26/09/2017

Les chevilles qui enflent jusqu’au melon…. peut être une poussée précoce d’arthrose ?

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *