Mali – L’armée française démantèle plusieurs écoles de djembé

30 Publié le 21/11/2017 par La Rédaction
Crédits :Renphoto

L’armée française affirme, images à l’appui, avoir mis hors d’état de nuire quatre écoles de musique spécialisées dans le djembé et les rythmes africains. Reportage.

Au total, l’armée confirme avoir pris le contrôle de quatre positions stratégiques qu’occupaient d’anciens musiciens de Manu Dibongo. Des sites sur lesquels venaient se former de nombreux musiciens locaux, mais aussi de nombreux rastas blancs originaires d’Europe. Selon les spécialistes de la question des musiques du monde, il y aurait actuellement plus de 20 000 Français qui seraient partis à l’étranger pour se former à un instrument traditionnel dans le but de revenir le pratiquer sur le territoire.

En plus de ces prises stratégiques, l’armée affirme avoir découvert plusieurs sites de fabrication et mis la main sur plusieurs tonnes de stocks d’instruments traditionnels destinés à la revente pour le marché européen. Guerre de l’image oblige, elle a diffusé la vidéo de chars procédant à la destruction de plusieurs milliers de djembés et de darboukas pour démoraliser les producteurs locaux.

Le président l’a rappelé hier : « La guerre contre les musiques du monde se mène sur le territoire national et en dehors ». Alors que la police française se félicitait de la saisie de plusieurs milliers de CD de musique péruvienne à l’aéroport de Roissy, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, a annoncé qu’il s’exprimerait prochainement à l’ONU pour exhorter les pays d’Amérique Latine à lutter contre la production de flûtes de pan dans leurs pays.

Publicité
Publicité