Claude Lelouch surpris en train de filmer des malades en phase terminale

34 Publié le 13/12/2017 par La Rédaction

Le réalisateur Claude Lelouch s’était déjà fait remarquer quelques jours auparavant en filmant les obsèques de Johnny Hallyday. Ce matin, plusieurs témoins l’ont vu filmer des malades en phase terminale dans un Centre Hospitalier de la capitale.

« Il rôdait dans les couloirs, son smartphone à la main… Il guettait les membres du personnel, et quand il voyait que la voie était libre, il rentrait dans les chambres et filmait les malades » raconte Sylvie P., infirmière depuis 2011 dans l’établissement. « Il avait le sourire aux lèvres, il leur disait « Faites comme si j’étais pas là, faites votre vie de malade » et continuait à les filmer en faisant des travellings ».

Selon le personnel de l’accueil, le réalisateur aurait tout de suite demandé où se trouvaient les malades en phase terminale (« cancéreux ou leucémiques de préférence » aurait-il ajouté en glissant un billet de 20 euros* sur le comptoir de l’accueil). « Il était fébrile, comme s’il était très excité d’avoir de nouvelles images de gens malheureux » indique un membre de l’équipe du Hall C, qui a tenu à garder l’anonymat.

Sa façon de déstresser et de relativiser ses problèmes

Contacté, Claude Lelouch n’a pas souhaité répondre à notre demande d’interview. Mais son entourage s’inquiète de sa nouvelle lubie : « Il nous dit que filmer les morts, les malades, et leur famille en pleurs, ça le déstresse. Il oublie ses petits soucis, il relativise. La dernière fois, aux obsèques de Johnny, c’était un peu la France entière qui pleurait, alors, vous imaginez comme il devait être détendu… »

*Après vérification, il s’agissait d’un faux billet, imprimé dans un cybercafé (NDLR)

Publicité
Publicité