JO/ Saut à ski : les Français abandonnent après avoir « regardé en bas »

32 Publié le 13/02/2018 par La Rédaction
Crédits :alejsal

Coup dur pour les Français dans l’épreuve de saut à ski. Pris de vertiges, ils ont tous abandonné après avoir commis l’erreur de « regarder en bas ».

Même s’ils sont convaincus d’avoir pris « la bonne décision », Les Français accusaient le coup après leur abandon juste avant le début de l’épreuve. « C’est vraiment dommage parce que cette année, j’ai fait un gros travail sur moi pour ne plus avoir peur de la neige et je me fais rattraper par ma phobie du vide » explique Jonathan Learoyd, encore tout tremblant et le teint livide. Conscients qu’ils n’avaient aucune chance de médaille, les Français espéraient bien « vaincre leur peur ». Mais malgré plusieurs semaines d’entraînement au cours desquelles ils ont été au bout d’eux-mêmes en sautant de murets de plus de deux mètres ou en prenant l’ascenseur jusqu’au 6e étage, ils ont dû renoncer. Un coup dur quand on se rappelle qu’ils avaient déjà dû abandonner il y a quatre ans parce qu’ils avaient « les doigts et le bout des pieds gelés ».

Tout n’est pas perdu

Malgré cette immense déception, les Français sont en tout cas bien décidés à se tourner d’ores et déjà vers les JO d’hiver 2022 qui auront lieu à Pékin. « Si j’arrive à gérer ma peur de la vitesse dans les quatre ans qui viennent, je participerai au concours, c’est sûr ! » s’encourage de son côté Vincent Descombes Sevoie, qui a hésité pendant de longues années entre le saut à ski et le bridge.

Cette déconvenue n’est pas sans rappeler celle de Gaël Monfils, qui avait eu la mauvaise idée de regarder un match de Federer juste avant de l’affronter dans un tournoi du Grand Chelem. Il avait alors déclaré forfait sur le champ.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité