Des casseurs déplorent le message politique des manifestants

24 Publié le 03/05/2018 par La Rédaction
Crédits :Akabei

Les dégâts de la manifestation du 1er mai ont fait la une des médias. Interviewés, des casseurs reviennent sur les évènements, et regrettent le message politique des manifestants, qui est venu entacher leur travail de démolition.

« On se préparait depuis des semaines : blouson noir, cagoule, gants, lunettes de protection… On était bouillants ! Quand on a entendu les gens gueuler pour le droit du travail ou je sais pas quoi, ça nous a mis un coup. Parce que nous tout ça, on s’en tape, on veut juste détruire la civilisation humaine, et voir Paris brûler » déplore Jimmy*, un casseur black bloc, un big-mac à la main, volé il y a quelques jours, et réchauffé pour l’interview. « Mmmm c’est encore meilleur quand c’est gratuit » ajoute-t-il après une bouchée.

Mais certains casseurs plus modérés reprochent plutôt aux manifestants dociles d’interférer dans leur projet de destruction urbaine. “Par exemple, vous allez pour casser une vitrine de banque et voilà, y’a trois quatre personnes qui vous bloquent le passage, qui prennent leur temps, parfois avec une poussette, comment on fait nous ?” explique Eric. “Nous allons demander à la Préfecture de prendre des mesures face à ce genre de comportement inacceptable en manifestation” ajoute un autre.

Beaucoup craignent en effet un drame humain “Il faudrait séparer les cortèges. Un jour un des nôtres va être distrait par un slogan bien vu, ou une pancarte humoristique, et il verra même pas la matraque d’un CRS juste derrière !” Des revendications déjà formulées l’année dernière, mais restées pour l’instant sans réponse de la part des autorités.

*(qui a délibérément donné un faux nom NDLR)

Publicité
Publicité