Elle dépense près de 300 euros en fournitures pour l’échec scolaire de son fils

52 Publié le 03/09/2018 par La Rédaction
Crédits :asiseeit

Bressuire. Une femme de 40 ans n’a pas hésité à mettre les moyens qu’il faut pour garantir à son fils un échec scolaire confortable.

298 euros. C’est la somme totale qu’aura dépensée en fournitures scolaires Sylvie, 40 ans, pour mettre son fils dans les meilleures conditions pour échouer à l’école. Pour ce faire, elle n’a pas lésiné sur les prix. Un rapporteur dernier cri pour se tromper dans la mesure des angles, un compas extrêmement efficace pour faire de beaux cercles dont il sera totalement incapable de calculer le diamètre ou la circonférence ou encore une magnifique équerre pour dessiner de superbes triangles rectangles sans avoir aucune idée de ce qu’est l’hypoténuse, rien n’a été laissé au hasard.

Rien n’a été laissé au hasard

Et ce n’est pas tout : la base du travail scolaire étant l’écriture, elle n’a pas hésité à dépenser 46,90 euros dans l’achat d’un stylo-plume Parker avec lequel son fils aura tout le loisir de massacrer avec élégance la langue française et de rédiger des compositions ineptes et sans intérêt.

Dégagée de cette contrainte, Sylvie a désormais l’esprit libre pour se consacrer à l’inscription de son fils aux différentes activités extra-scolaires. Elle compte bien l’inscrire au piano et au tennis afin de lui laisser respectivement la possibilité de saboter les classiques et de fracasser sa toute nouvelle raquette sur le sol.

Publicité
Publicité